Suite à l'annonce du gouvernement, ce mercredi, qu'une réouverture des remontées mécaniques mi ou fin février apparaît hautement improbable, vous ne souhaitez plus aller au ski cet hiver ? MoneyVox vous donne quelques pistes pour ne pas perdre d'argent.

Le couperet est tombé ce mercredi, en fin d'après-midi. Une réouverture des remontées mécaniques dans les 250 stations de ski des Alpes, des Pyrénées, du Jura, des Vosges et du Massif central apparaît hautement improbable à la mi ou fin février. « On s'oriente vers une saison blanche », a indiqué Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État chargé du Tourisme.

Cette annonce, cumulée à la fermeture des restaurants et des bars, fragilise encore un peu plus la situation des professionnels de la neige et va contrarier des milliers de vacanciers. Si vous deviez vous rendre sur les pistes dès début février ou pendant les vacances scolaires (du 6 février au 8 mars en fonction des zones), MoneyVox fait le point sur vos droits à reporter vos congés ou à être remboursé.

Un pack complet

Si vous avez réservé votre séjour via un tour-opérateur spécialiste du ski, vous devez le contacter au plus vite, sachant que la loi (au 20 janvier) n'impose rien de spécifique aux loueurs, ni aux stations. Mais, Ski.planet affiche en immense sur sa page d'accueil des « voyages 100% remboursé » et promet des « annulations sans frais ». Travelski, de son côté, propose remboursement, avoir ou report. La première option ayant été privilégiée par 9 clients sur 10 suite à la fermeture des stations

Transport

Si vous avez prévu de vous rendre en station par le train, la SNCF a mis en place un dispositif particulier lié au Covid. Pour les billets entre entre le 5 janvier et le 7 mars, les modalités d'échange et de remboursement ont été assouplies : « jusqu’à 3 jours avant départ les billets sont 100% remboursables », écrit la compagnie sur la page de réservation. Pour ce qui est des avions, vous trouverez ici des informations sur la politique de compagnies comme Air France ou EasyJet. Désormais, la plupart des compagnies proposent des assurances Covid mais elles sont payantes.

Location de voiture

Vérifiez attentivement les conditions générales de vente dans le cas d'une réservation via un intermédiaire. « Il est généralement possible d'annuler sans aucun frais jusqu'à 48h ou 72h avant la date prévue de la location (attention : chaque société a ses propres règles et des délais d'annulation différents). Demandez l'annulation par téléphone mais surtout par écrit (email et/ou formulaire de contact/d'annulation prévu à cet effet sur le site de l'intermédiaire) », indique le Centre européen des consommateurs. La procédure est similaire en cas de réservation directement auprès du loueur.

Logement

A l'instar de ce qui se fait pour le transport, chaque plateforme de réservation a sa politique. De son côté, Airbnb explique à MoneyVox que sa politique d'annulation en vigueur depuis le 14 mars 2020 permet un remboursement à 100% en cas de force majeure, de contraction du virus ou de position de cas contact. Pour le reste, « Airbnb propose plusieurs options de remboursement à ses hôtes, de flexible à stricte. Ce dernier reste décisionnaire et nous invitons nos clients à entrer en contact avec lui. Nous proposons aussi un filtre qui permet de trier parmis les politiques de remboursement des hôtes », précise la plate-forme.

« La majorité des annonces ont des politiques d'annulation flexibles ou modérées, qui permettent toutes deux un remboursement intégral pour les annulations effectuées au moins 5 jours avant l’arrivée dans le logement, quelles que soient les circonstances », nous assure le site. Sur les tests effectués au hasard sur le site ce mercredi par MoneyVox, les conditions d'annulation ne sont pas les plus souples : la proposition est un remboursement complet pendant 48h, 50% du prix jusqu'à une semaine de la réservation et seulement des frais de ménage passé ce délai.

Chez Gîtes de France, « en cas de nouveau confinement par le gouvernement et/ou fermeture des frontières, nos services de réservation vous donneront le choix entre le report ou le remboursement de votre séjour. Si vous choisissez le report, nous transférerons sur votre nouveau contrat l'ensemble des sommes versées, incluant les frais de service ainsi que la prime d'assurance. Si vous demandez à être remboursé, nous conserverons les frais de services ainsi que la prime d'assurance ».

Si vous louez à un particulier, la mention de la Covid-19 comme condition à une annulation entraînant un remboursement doit être précisée dans le contrat de location signé par les deux parties. En l'état, la simple fermeture des accès mécaniques aux pistes, n'empêche pas de se rendre sur son lieu de vacances et les tractations vont se faire au cas par cas.

Toutefois, en décembre dernier, le syndicat des résidences de tourisme et apparthôtels avait fait savoir que nombre de leurs adhérents avaient choisi de rester fermés. Dans ce cas là, les locations prises en amont étaient intégralement remboursées. Odalys Vacances, Pierre & Vacances, MGM Résidences, Vacancéole avaient dans un premier temps annoncé l'ouverture de leurs résidences avant d'être échaudés par les annonces gouvernementales.

Sur la plateforme de réservation hôtelière Booking, un long message qui résume la position générale et invite à la prudence : « Pour les réservations effectuées à partir du 6 avril 2020, nous vous conseillons de prendre en compte les risques liés au coronavirus (COVID-19) ainsi que les mesures mises en place par les différents gouvernements. (...) En cette période incertaine, nous vous conseillons de réserver une option avec annulation gratuite. »

Forfait

En décembre, lors de la première annonce de non-réouverture des remontées mécaniques, aucune règle n'avait été imposée aux stations. Mais selon skiinfo, voici l'organisation, confirmée par les FAQ Coronavirus des principales stations.

  • Les forfaits non utilisés seront intégralement remboursés ;
  • Les forfaits saison ne feront généralement pas l’objet de remboursement mais plutôt d’une éventuelle remise sur le forfait saison de l’hiver prochain dans certaines stations.
Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Le site de la station de La Plagne précise que si « vous avez acheté votre forfait dans le cadre tout compris (hébergement + forfait OU cours ESF + forfait) : rapprochez-vous de votre hébergeur, de votre tour-opérateur ou de l’école de ski ».

Ecole de ski

Les principales écoles de ski (ESF, ESI…) invitent chaque client à prendre contact par email avec leur antenne locale pour toutes informations ou questions en rapport avec le remboursement de cours réservés et non effectués. Des permanences téléphoniques sont assurées, souvent le matin et le week-end.

Car, techniquement, les garderies et écoles de ski fonctionnent. Les cours de ski de fond ou les excursions en ski de randonnée également. De manière générale, les stations dont nous avons consulté les sites Internet mettent avant les activités hors ski alpin pour éviter les remboursements massifs.

En janvier, la plupart des ESF (ici Le Lioran dans le Massif central) affiche un message d'accueil précisant le matériel en mesuree d'être utilisé : « les remontées mécaniques de la station ne peuvent pas ouvrir, l’Ecole du Ski Français du Lioran peut toutefois utiliser son tapis roulant situé dans l’espace clos de son jardin des neiges ».

Matériel

Là encore, chaque loueur choisit sa politique d'avoir ou de remboursement. Mais, skiinfo souligne que Sport 2000 assure un remboursement intégral, par exemple, de toutes les réservations de matériel de ski/snowboard.

Remboursement via la carte bancaire

Si vous avez une carte bancaire haut de gamme, certaines assurances qui y sont rattachées peuvent prendre en charge, dans le cadre de la couverture neige et montagne, le remboursement du forfait et du matériel en cas d'annulation de votre séjour. Atttention à l'éventuelle franchise qui s'applique.

Comment obtenir une carte bancaire gratuite