Le smartphone s'est imposé au fil des années comme un incontournable sous le sapin. Et en 2020, la 5G ajoute à l'effervescence générale. Alors faut-il succomber ? Et, si oui, chez quel opérateur souscrire son abonnement ? Avant de vous précipiter, il faut bien analyser les forfaits mais aussi la qualité de la couverture !

Faut-il passer à la 5G dès Noël ? « Attendez de voir nos offres », avait prévenu le patron de Free, Xavier Niel. Les annonces de l’opérateur étaient attendues avec impatience par les observateurs du marché de la téléphonie mobile en France. Le résultat est effectivement en rupture avec les propositions des concurrents, Orange, Bouygues Telecom et SFR. A l'image de sa fracassante entrée en scène sur le marché des forfaits mobile, en 2011, Free a cassé les prix des forfaits 5G.

La guerre des prix

Pour 19,99 euros par mois - sans engagement, la marque de fabrique de Free - les clients disposeront de 150Go de datas. En face, Bouygues, via son service sans engagement B&You propose un forfait 5G de 130 Go à 24,99 euros par mois. De même, RED by SFR propose un forfait 5G de 130 Go sans engagement à 30 euros par mois. Par contre, rien à signaler du côté de chez Sosh, le sans engagement d’Orange. Mieux : les clients déjà abonnés à un forfait « box », à domicile, profitent de tarifs préférentiels. Mais, là encore, Free affiche les tarifs les plus aggressifs : les abonnés Freebox et Freebox Pop profiteront pour 15,99 euros par mois et 9,99 euros par mois d’une enveloppe data illimitée…

Sinon pour atteindre 150Go de data, cela coûte 64,99 euros par mois chez Orange, 65 euros par mois chez SFR et 69,99 euros par mois chez Bouygues Telecom. Une offre moyenne trois fois plus chère que le premier prix Free, à peine atténuée par des promotions qui vont jusqu'à 15 euros par mois, accordées la première année contre un engagement de 12 mois.

Orange, SFR et Bouygues proposent une large gamme de forfaits (tableau ci-dessous) avec engagement qui permettent de bénéficier de prix avantageux sur un mobile compatible 5G, ce qui n’est pas négligeable vu les prix pratiqués par Samsung ou Apple et son récent iPhone 12.

OpérateurQuantité de data 5G disponibleTarif mensuelOffre abonnés boxEngagement
12 premiers moisAprès 12 mois
Orange70 Go24,99 €39,99 €Jusqu'à 15 € de remise12 mois minimum
avec une offre mobile
100 Go34,99 €49,99 €
150 Go49,99 €64,99 €
Illimité79,99 €94,99 €
SFR80 Go25 €40 €Jusqu'a 15 € de remise12 mois minimum
avec une offre mobile
100 Go35 €50 €
130 Go50 €65 €
Illimité80 €95 €
Red By SFR130 Go25 € Sans engagement
Bouygues Telecom50 Go15,99 €30,99 €Jusqu'à 7 € de remise12 mois minimum
avec une offre mobile
80 Go21,99 €36,99 €
B&You130 Go24,99 € Sans engagement
Free150 Go19,99 € Sans engagement
Illimité15,99 € (Freebox)
ou 9 ,99 € (Freebox POP)

Offres au 21 décembre 2020

La bataille de la couverture 5G

C’est l’enjeu numéro 1 : qui va réellement proposer une vraie 5G dès janvier 2021 ? Cette « capacité à déployer la 5G sur l’ensemble du pays est l’enjeu le plus important pour le consommateur qui, en plus d’être soumis à un matraquage commercial et à des prix élevés pourrait ne pas bénéficier d'un service à la hauteur de ce qu’il paye chaque mois », alertait dès octobre Olivier Gayraud, juriste de de l’association de consommateurs CLCV.

Jusqu'à 80 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Le 16 décembre, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) a mis en ligne un état des lieux du réseau 5G en France, avec la possibilité d’entrer dans le détail région par région. En regardant notamment les quatre cartes proposées (Orange, SFR, Bouygues, Free), on se rend compte de l'ampleur du chantier engagé.

Carte Arcep
Cartes des sites 5G pour chaque opérateur - Source Arcep

Dans le détail, Free Mobile propose la 5G à 40% de la population (5 303 sites ouverts). Une couverture d'ampleur, à la vue de la carte ci-dessus, mais le tableau ci-dessous, lui aussi tiré de l'état des lieux de l'Arcep, permet de comprendre comment Free a réussi ce tour de force : l'opérateur a converti des antennes 700 MHz qui servaient à la 4G.

Document Arcep
Source : Arcep, Observatoire du déploiement 5G, 16 décembre

Problème de ce tour de passe-passe, le débit est moins important que sur les fréquences 3,5 GHz, uniquemet dédiés à la 5G. Par exemple, Orange n'a ouvert que 646 sites mais les trois quarts dans les fréquences 3,5 GHz (475 contre 221 pour Free, soit moins de 5% de ses sites). Bouygues Telecom et SFR restent pour le moment en retrait (en nombre de sites et de 3,5 GHz) même si leur offre existe bien.

Orange et SFR attaqués par la CLCV

L'association de consommateurs CLCV a annoncé le 23 décembre sa décision d’attaquer devant les tribunaux les offres commerciales 5G proposées par les opérateurs Orange et SFR. La CLCV estime que l’information précontractuelle délivrée aux consommateurs n’est pas satisfaisante. En effet, le risque est grand qu'une large partie de la France ne soit pas couverte par la 5G avant plusieurs années, ce que ne disent pas les opérateurs.

Les (très chers) téléphones 5G pèsent dans la balance

Selon une étude des magasins Hubside, le smartphone arrive encore en tête des intentions d’achats (29%) à Noël. Or, contrepartie des attrayantes offres sans engagement, le téléphone compatible 5G coûte cher ! « Les offres 5G des opérateurs servent surtout à vendre des téléphones récents et coûteux pour Noël », souligne le consultant indépendant en télécommunications Jérôme Nicolle. Avec, au passage, une confortable marge qu'il estime à environ 20%.

Les offres avec engagement de 12 mois minimum permettent de faire baisser la facture de l'appareil, avec des prix qui débutent à 250 euros chez Orange, SFR ou Bouygues Telecom. Des produits d'appel que Free ne peut pas proposer. Attention, malgré tout, à bien analyser le coût à l'année de l'abonnement vous donnant accès à un smartphone dernier cri : comme le montre le tableau récapitulatif des forfaits ci-dessus, les montants des abonnements grimpent parfois de 15 euros par mois dès la deuxième année. Comme le précisait Olivier Gayraud, « s'engager sur un long contrat, c'est prendre le risque de ne pas pouvoir faire jouer la concurrence pendant toute sa durée de vie ».

Climat et santé en question

Dans un compte-rendu du 19 décembre, le Haut conseil pour le climat a estimé que le passage à la 5G allait jouer sur le réchauffement climatique, en dopant les émissions de C02 de 18% à 44%. Les conclusions de l'Anses (Agence nationale de sécurité nationale alimentation, environnement travail) sur l'impact de cette nouvelle technologie sur la santé sont, elles, attendues pour mars 2021.