« La France qui va mal, on la retrouve partout », souligne l'Observatoire des inégalités dans son rapport sur la pauvreté en France publié ce jeudi. Mais certains zones sont plus touchées que d'autres.

« Où vivent les personnes pauvres ? » Dans sa vaste enquête sur la pauvreté en France publié ce jeudi, l’Observatoire des inégalités se penche notamment sur les zones géographiques où se trouvent les près de 9 millions de personnes qui subsistent avec moins de 1 041 euros par mois en 2017, cest-à-dire sous le seuil de pauvreté, selon les dernières statistiques disponibles de l’Insee.

Et la pauvreté touche plus particulièrement les territoires d’outre-mer. Si la Guyane et Mayotte sont probablement dans des situations encore plus difficiles, l'absence de données comparables ne permettent pas de les confronter. En l’état actuel, c’est la Réunion qui est le territoire le plus pauvre : un quart des habitants (soit près de 220 000 personnes) vivent même avec moins de 867 euros par mois.

« Niveau de pauvreté élevé ne veut pas forcément dire déclin »

Dans ce contexte, au sein des communes qui comptent plus de 20 000 habitants (1), cinq communes de la Réunion arrivent en tête du classement des 20 villes où le taux de pauvreté est le plus élevé d'après le rapport. Le Port, Saint-Benoît, Saint-Louis, Saint-André et Saint-Joseph affichent ainsi des taux frôlant les 50%. C'est trois fois plus que la moyenne nationale (14% en 2017). Des communes de l’Ile-de-France comme Grigny dans l’Essonne ou Aubervilliers en Seine-Saint-Denis suivent de près, avec des taux de pauvreté respectifs de 45% et 46%. Il s'agit de zones avec un taux de chômage très élevé et qui accueillent des populations démunies, en partie immigrés, souligne le rapport.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Roubaix, avec un taux de 43%, complète le haut du tableau. « Un niveau de pauvreté qui s’explique en partie par le déclin industriel de ce territoire, avec pour conséquences une forte augmentation du chômage et la paupérisation d’une partie de sa population déjà modeste », souligne l’observatoire qui met en garde contre l’interprétation trop hâtive qui peut être faite de ses données : « Sur le fond, un niveau de pauvreté élevé dans une commune ne veut pas forcément dire déclin. Certaines communes dynamiques en termes d’emploi attirent des populations modestes qui viennent y chercher meilleure fortune. Inversement, certaines communes sinistrées voient leur population baisser. »

Les 20 communes où le taux de pauvreté est le plus élevé
Taux de pauvreté
Le Port (97)47%
Saint-Benoît (97)47%
Saint-Louis (97)47%
Saint-André (97)46%
Saint-Joseph (97)46%
Grigny (91)45%
Aubervilliers (93)44%
Roubaix (59)43%
Clichy-sous-Bois (93)43%
La Courneuve (93)41%
Le Tampon (97)40%
Creil (60)38%
Garges-lès-Gonesse (95)38%
Saint-Leu (97)38%
Saint-Pierre (97)38%
Pierrefitte-sur-Seine (93)37%
Saint-Denis (93)37%
Stains (93)37%
Sainte-Suzanne (97)37%
Bobigny (93)36%

Seuil de pauvreté de 60 % du niveau de vie médian. Villes de plus de 20 000 habitants. Lecture : Le Port, Saint-Benoît et Saint-Louis à La Réunion arrivent en tête de notre classement des 20 villes aux taux de pauvreté les plus élevés. 47 % de leurs habitants vivent sous le seuil de pauvreté. Source : Insee - Données 2017

En regardant non pas le taux de pauvreté, mais le nombre de personnes pauvres, il est logique de voir les plus grandes villes, comme Paris, Marseille ou Toulouse par exemple, s’afficher en tête. Ainsi, c’est dans la capitale que l’on trouve le plus grand nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté : 309 000 pour 2 millions d’habitants.

Les 20 communes où le nombre de personnes pauvres est le plus élevé
Nombre de pauvres
Paris309 000
Marseille210 000
Toulouse82 000
Nice74 000
Lyon69 000
Montpellier61 000
Strasbourg61 000
Saint-Denis (La Réunion)49 000
Lille48 000
Nantes44 000
Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)40 000
Nîmes39 000
Bordeaux39 000
Saint-Etienne38 000
Roubaix38 000
Reims37 000
Aubervilliers35 000
Saint-Paul (La Réunion)35 000
Perpignan35 000
Saint-Pierre (La Réunion)34 000

Seuil de pauvreté de 60 % du niveau de vie médian. Villes de plus de 20 000 habitants. Lecture : Paris est la ville qui compte le plus grand nombre de personnes pauvres (309 000). Source : Insee - Données 2017

Cadres, artisans, patrons : ces pauvres auxquels on ne pense pas toujours

(1) Il s’agit du nombre de personnes dans les ménages fiscaux. Les personnes vivant en collectivité (maison de retraite, prison, etc.) et les sans domicile fixe ne sont pas comptabilisés.