La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a dévoilé les déclarations de patrimoine des ministres nommés suite au remaniement début juillet. Ceux de la ministre de la Culture et du Garde des Sceaux sont surprenants.

Nos ministres gèrent-ils bien leur argent ? Depuis 2013, il est possible de connaître leurs placements préférés grâce aux lois relatives à la transparence de la vie publique. Dès qu’un ministre est nommé, il doit en effet déclarer son patrimoine qui sera ensuite rendu public par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Les nouveaux ministres du gouvernement Castex, dont l’avocat médiatique devenu garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti et la ministre de la Culture, ex-chroniqueuse TV et radio Roselyne Bachelot, ont ainsi dû se plier à cette obligation. Dévoilé le 24 novembre au soir, quelques minutes avant l’allocution d’Emmanuel Macron, le patrimoine de ces deux membres emblématiques du gouvernement est surprenant. S’agissant de Roselyne Bachelot, il risque même de donner des sueurs froides aux conseillers financiers.

Le livret, unique placement de Roselyne Bachelot

En effet, avant de devenir ministre en juillet dernier, ses revenus annuels dépassaient facilement 100 000 euros par an. Ainsi, en 2019, cette gérante de cabinet de conseil, éditorialiste, autrice, animatrice, écrivaine a touché 104 000 euros nets, au titre de ses revenus professionnels, d’après sa déclaration d’intérêts déposée le 9 novembre. Que fait-elle de son argent non dépensé ? Exit l’assurance vie ou les actions, le placement chouchou de la ministre, c’est son livret d’épargne ouvert chez BNP Paribas.

Roselyne Bachelot déclare avoir 925 595 euros sur ce compte d’épargne, dont la rémunération passera de 0,05% brut à 0,02% au 1er janvier, d’après le site internet de BNP Paribas. Sachant que les banquiers recommandent au grand public de conserver entre 3 et 6 mois de salaires comme épargne de précaution, la ministre de la Culture est donc bien plus prudente avec son argent et détient l’équivalent de 9 ans de rémunération professionnelle sur son livret. Bien rempli aussi est le compte courant de la ministre de la Culture qui abrite près de 26 000 euros. Elle mise donc sur le 100% garantie, et, à ce titre, ne détient ni assurance vie, ni compte-titres. Tout juste, la ministre a ouvert un Plan d’épargne en actions (PEA) mais qui n’abrite que 16 euros.

Eric Dupond-Moretti adore l’immobilier

Roselyne Bachelot n’est a priori pas amatrice de biens immobiliers. D’ailleurs hormis une maison individuelle de 120 mètres carrés dans la Sarthe acquise en 2013 pour 172 000 euros, elle ne déclare posséder aucun autre bien bâti en France ou à l’étranger. Dans le détail, la ministre ne détient même que 42% de cette maison, pour une valeur estimée à 51 600 euros.

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti est à l’opposé. Il dispose d’un patrimoine plus diversifié, réparti entre de l’assurance vie, du livret d’épargne et des biens immobiliers. Bémol toutefois : un conseiller financier pourrait lui reprocher de trop miser sur la pierre et le foncier. Terrains, garages, logements, en direct ou via des sociétés civiles immobilières : le bâti et le non-bâti tiennent le haut du pavé dans le patrimoine du garde des Sceaux. Au total, il détient pour plus de 5 millions d’euros d’appartements et de maisons… Son bien phare étant une maison de 300 mètres carrés dans les Alpes-Maritimes, acquise en 2018, valant aujourd’hui 1,58 million d’euros.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

9 comptes courant dont 1 à découvert

En comparaison, Eric Dupond-Moretti a placé près de 250 000 euros sur 6 assurances vie et quelque 50 000 euros répartis sur 3 comptes épargne. Il détient également 7 comptes courants en France et 2 à l’étranger. La plupart de ses comptes courants abritent quelques dizaines d’euros, sauf un dont l’encours dépasse 130 000 euros et un autre à découvert de plus de 8 000 euros.

A la lecture de sa déclaration de patrimoine, on apprend également que le ministre dispose de deux montres de luxe : une Rolex à 13 000 euros et une Journe expertisée à 25 000 euros. Le garde des Sceaux dispose aussi d’une collection de véhicules de gamme disparate : une Harley Davidson (coûtant 23 815 euros), un bateau (26 500 euros), et 3 voitures : une Bentley à 55 000 euros, une Toyota de 2004 valant 3 000 euros et une Fiat, estimée à 15 000 euros, achetée à crédit en 2019.

Car, en effet, pour investir et s’équiper, le ministre de la Justice n’hésite pas à s’endetter. Il doit encore plus de 1,6 million d’euros essentiellement au Crédit du Nord, ce qui représente près de 14 000 euros de mensualités à rembourser par mois selon les informations fournies. Autant dire que sa rémunération de ministre, de 9 940 euros bruts, ne sera pas suffisante.