Se rendre chez un particulier pour essayer sa voiture avant de l’acheter ? Normalement interdit en temps de confinement ! En revanche, comme Bercy l’a confirmé à MoneyVox, vous pouvez acheter une voiture d’occasion auprès d’un garage ou d’un concessionnaire en « retrait de commande ».

Vous aviez un projet d’achat ou de renouvellement de voiture avant le reconfinement ? Ou vous avez besoin de vous délester de votre véhicule actuel ? Les restrictions de déplacement et d’interactions sociales dues au confinement compromettent-elles ce projet ? Tout dépend si vous passez ou non par un professionnel.

Ce qui est interdit : de particulier à particulier

« Aujourd’hui, il n’est pas autorisé de se déplacer pour aller acheter un produit chez un particulier. » Concise, cette réponse apportée à MoneyVox par le cabinet de Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, a le mérite de la clarté. L’achat d’occasion « en mains propres », en se rendant chez le vendeur, est interdit. Or, pour l’achat d’une voiture à un autre particulier, il n’est évidemment pas possible d’utiliser les points « relais colis » ou les services « livraison » de la poste, comme pour les autres biens vendus sur Leboncoin ou autres sites de petites annonces. Enfreindre cette règle, en vous rendant chez un vendeur particulier, vous expose à une amende de 135 euros, et même plus en cas de récidive.

Lire aussi : Leboncoin, Vinted… Pouvez-vous acheter d'occasion pendant le reconfinement ?

L'exception : l’achat urgent et déjà conclu

Dans sa foire aux questions dédiée à ce nouveau confinement, le site officiel du gouvernement évoque le besoin de « récupérer une voiture d'occasion que l’on vient d’acheter » à un autre particulier : « Oui, il est possible d’aller chercher une voiture d’occasion achetée à un particulier, à la condition d’avoir un besoin impératif de ce véhicule, par exemple pour aller travailler. Il faut alors cocher la case “achat de première nécessité”. » Mais le gouvernement fait ici référence à un achat déjà conclu (sous-entendu avant le confinement) : il est donc conseillé de se déplacer avec un justificatif, par exemple l’annonce initiale, datée, ou l’échange avec le vendeur, daté la encore, de façon à prouver votre bonne foi en cas de contrôle.

Ce qui est autorisé : le click & collect

Acheter une voiture d’occasion chez un particulier : impossible. Mais comme le confirme Bercy à MoneyVox, « il est actuellement possible d’acheter un véhicule en retrait de commande. » Pour rappel, le retrait de commande, plus communément appelé « click & collect » (ou « clique et rapplique », ou encore « clique et cueillette ») est un motif de déplacement dérogatoire : il faut cocher la 2e case de l’attestation de déplacement, dédiée aux achats de première nécessité ainsi qu'au « retrait de commande ».

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Un procédé surtout adapté à l’achat d’un véhicule neuf, auprès d’un concessionnaire. Mais qui s’applique aussi à l’achat d’une voiture ou autre véhicule (moto, vélo…) d’occasion auprès d’un professionnel, en passant par le site de l’entreprise ou via une plateforme de petite annonce.

Voir aussi notre comparatif des crédits auto et moto

Les garages et concessionnaires publient de longue date des annonces d’automobiles d’occasion sur les sites d’occasion, Leboncoin, LaCentrale ou encore L’Argus. Ces plateformes font d’ailleurs souvent apparaître une bannière du type « dispositif spécial Covid-19 », où le garage annonceur précise les modes de retrait du produit, certains garages proposant même la « livraison à domicile ». Les garages et concessionnaires annonceurs s’adaptent d’ailleurs aux nouvelles restrictions puisque certaines petites annonces de véhicules d’occasion font désormais apparaître en évidence la mention « click & collect ».

Lire aussi : Livres, jouets, vêtements... 6 questions sur le click and collect