Les primes d'assurance auto sont en forte hausse ces dernières années, selon un nouveau rapport. La facture dépasse les 500 euros hors taxe pour les conducteurs assurés en tous risques. Mais des économies sont possibles.

Entre 2018 et 2019, la valeur totale des cotisations d'assurance auto a augmenté de 2,9% en France, passant de 17,6 milliards à 18 milliards d'euros pour protéger 43 millions de véhicules de catégorie 1, soit des quatre roues de moins de 3,5 tonnes. C'est ce qu'indiquent les chiffres clés de l'assurance livrés par la Fédération française de l'assurance (FFA), dans un rapport publié à la mi-octobre.

Dans le détail, les cotisations se répartissent dans une proportion deux tiers-un tiers entre assurance dommages et responsabilité civile (RC). Pour un véhicule de 1ère catégorie, la prime moyenne, hors taxe, est de 149 pour la RC. Dans ce cas, vous êtes garanti contre les dommages causés à autrui. Pour l'assurance au tiers qui couvre le véhicule contre le vol, l'incendie ou le bris de glace en plus de la RC, la note s'élève en moyenne à 243 euros. Elle atteint 503 euros par an pour une dommages tous risques. Sans exception, les montants de ces 3 assurances sont en augmentation depuis 2015, respectivement de 4 euros, 7 euros et 17 euros.

Des hausses qui s'expliquent notamment par la forte hausse du coût moyen des sinitres par garantie entre 2018 et 2019 : 1 530 euros (+3%) pour la responsabilité civile matériel, 510 euros (+6,9%) pour le bris de glace ou encore 3 470 euros (+3,4%) dans le cadre d'un vol. Depuis 2015, ces hausses vont de 20 à 45% en moyenne.

De nouvelles hausses de tarifs en perspective

Pas étonnant que l'assurance auto soit généralement une mauvaise affaire pour les assureurs. « Via les incitations et primes d’Etat, le parc automobile est de plus en plus récent et composé de véhicules plus onéreux à couvrir que par le passé, explique Fabien Soccio de meilleurtaux.com. Les véhicules en tant que tels, mais aussi les pièces détachées, la peinture, l’électronique et la main d’œuvre coûtent de plus en plus cher. En cas d’accident, la facture chez le garagiste est de fait plus onéreuse ».

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

Dans ce contexte, les automobilistes doivent s'attendre en 2021 à une hausse moyenne de 1,5 à 2% de leur cotisation annuelle selon une étude publiée par le cabinet spécialisé Facts & Figures. Assurland.com prévoit, de son côté, une stabilité du marché, voire des baisses de cotisations pour « redorer l'image du secteur » après la crise sanitaire où les compagnies ont pu économiser 2 milliards d'euros.

Dans tous les cas, il est toujours possible de réaliser des économies substancielles sur son assurance auto. Selon une étude réalisée par Meilleureassurance, 79% des personnes interrogées estiment réaliser une économie moyenne de 340 euros pour des garanties équivalentes après avoir quitté leur ancien assureur.

Assurance auto : consulter le comparateur de notre partenaire