Au 1er novembre, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie augmentent de 1,6% par rapport au tarif applicable depuis le 1er octobre. La hausse aurait même atteint 5,7% si un mécanisme de lissage n'avait pas été mis en place jusqu'en février pour limiter les évolutions trop brutales.

Les tarifs réglementés du gaz appliqués à près de 4 millions de ménages vont augmenter de 1,6% hors taxe au 1er novembre, en raison de la hausse des cours sur les marchés. C'est ce qu'a annoncé ce lundi la Commission de régulation de l'énergie (CRE). La hausse avait frisé les 5% le mois dernier.

« Cette augmentation est de 0,4% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,9% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz », a-t-elle précisé. « Cette hausse pour le mois de novembre s'explique par les évolutions des prix du gaz sur les marchés internationaux et notamment sur le marché du gaz naturel liquéfié », ajoute le régulateur dans un communiqué.

Comparatif livrets d'épargne : 8 offres comparées, jusqu'à 2% de rendement

La hausse aurait même atteint 5,7% si un mécanisme de lissage n'avait pas été mis en place jusqu'en février pour limiter les évolutions trop brutales. Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz appliqués par Engie ont baissé en tout de 19,1% et leur niveau reste inférieur à celui de 2015.

Vous souhaitez changer de fournisseur de gaz ? Comparez les prix avec notre simulateur

La loi prévoit l'extinction progressive d'ici à 2023 des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz. Engie a de ce fait cessé de commercialiser des contrats de ce type, mais continue pour l'instant d'appliquer ces tarifs aux consommateurs en bénéficiant déjà. A l'avenir, il ne restera plus que des offres dites de marché, aux prix fixés librement par les fournisseurs.

Lire aussi : Anticipez sereinement votre changement de fournisseur de gaz