Les particuliers sont de plus en plus nombreux à estimer qu'il faut épargner, selon l'Insee. Une mauvaise nouvelle pour le gouvernement qui les pousse à consommer pour relancer l'économie.

C'est une étude de l'Insee qui n'a certainement pas fait plaisir au gouvernement. Au lendemain de la présentation du budget 2021, qui à pour objectif de relancer l'activité économique, frappée de plein fouet par l'épidémie de coronavirus, l'Insee révèle dans son enquête mensuelle consacrée au moral des ménages qu'ils sont de plus en plus convaincus de la nécessité de mettre de l'argent de côté.

« En septembre, la part des ménages estimant qu’il est opportun d’épargner est en hausse pour le cinquième mois consécutif. Le solde correspondant augmente vivement, gagnant 9 points, et se situe très au-dessus de sa moyenne de longue période », indique l'Insee.

Une mauvaise nouvelle pour l'exécutif qui incite plus que jamais les Français à consommer, et notamment ceux qui ont accumulé de l'épargne à l'occasion du confinement. Depuis mars, 85 milliards d'euros ont ainsi été accumulés et le chiffre devrait grimper à 100 milliards d'euros d'ici la fin de l'année.

Protégez votre compagnon grâce à notre comparateur d'assurances animaux

« Cela veut dire que les Français sont inquiets pour l'avenir et qu'ils mettent de côté de l'épargne de précaution. Je veux leur dire que la meilleure façon de se protéger est de consommer dans l'économie française et de refaire démarrer notre économie », a conseillé le ministre de l'Economie début septembre lors d'un entretien sur BFMTV. Visiblement, le message n'a pas encore été entendu.

Lire aussi : Ce qui change pour les ménages avec le budget 2021