83% des Français possèdent au moins un produit d’épargne selon un sondage publié ce 22 septembre, qu’il s’agisse d’un livret A, d’un PEL ou d’une assurance vie. Mais ces épargnants ne parviennent pas tous à mettre de côté régulièrement.

« Possédez-vous un ou plusieurs produits d’épargne dans un établissement bancaire ou financier (Livret A, Plan épargne logement, LDDS…) ? » L’institut Ifop s’est penché sur le portefeuille des Français à la demande du courtier Altaprofits.

Résultat : 83% des Français déclarent posséder au moins un placement, un chiffre en baisse par rapport à l’an passé (89%). Cette tendance au désintérêt des produits d’épargne se confirme quand l’institut interroge son panel (1) sur le nombre de produits détenus : 53% des Français déclarent en posséder plusieurs (et donc 30% un seul), alors que 67% des Français annonçaient en détenir plusieurs l’an passé. Les personnes interrogées ne possédant aucun produit d’épargne sont sans surprise plus nombreuses parmi les ménages les plus modestes.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Les 83% d’épargnants n’ont pas la même discipline pour se forcer à mettre de l’argent de côté. Parmi eux, 44% font figure de bons élèves et affirment mettre de côté « au moins une fois par mois ». 20% des épargnants y parviennent de façon plus occasionnelle mais régulière : « une fois tous les 2 ou 3 mois ». Un peu plus d’un tiers des épargnants met donc de l’argent de façon bien plus occasionnelle : 10% tous les 6 mois, 7% une fois par an, 13% moins souvent et 5% jamais, même s’ils possèdent bien un produit d’épargne.

Lire aussi : Combien faut-il tenter de mettre de côté chaque mois ?

Près de 40 000 euros dans le portefeuille des épargnants

39 870 euros : tel est le montant que les Français qui détiennent au moins un produit d’épargne y ont accumulé selon ce sondage réalisé par Ifop pour Altaprofits. Un montant en baisse par rapport à l’été 2019, la moyenne grimpant alors à 44 217 euros. Mais cette moyenne cache évidemment des données extrêmement disparates : 8% des épargnants déclarent ainsi avoir moins de 1 000 euros en épargne de précaution, quand 8% ont plus de 50 000 euros en stock, et 28% ne se rappellent plus…

(1) Etude « Ifop pour Altaprofits » réalisée en ligne en août 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 2 401 personnes majeures.