Le trafic des aéroports parisiens, lourdement affecté par la crise du covid-19, est resté très faible en août avec un peu plus de 30% du niveau d'il y a un an, a annoncé mercredi Groupe ADP, leur gestionnaire.

Pour Paris-Charles-de-Gaulle (CDG) et Paris-Orly, le trafic est en baisse de 68,8% par rapport au mois d'août 2019 avec 3,2 millions de passagers accueillis, a indiqué le groupe dans un communiqué. Ce chiffre est en légère amélioration par rapport à juillet, où la baisse atteignait 77,1%.

Sur les mois de juillet et d'août cumulés, le trafic dans les aéroports parisiens a atteint 5,7 millions de passagers, c'est-à-dire à peine un quart de son niveau la même période l'an dernier (20,9 millions).

À Paris-Charles-de-Gaulle, seuls les terminaux 2E, 2F et 2AC sont actuellement ouverts afin d'accueillir l'ensemble du trafic commercial de passagers, selon ADP.

A Orly, le trafic commercial suspendu temporairement 1er avril, a repris à partir du 26 juin à partir d'Orly 3, le 13 juillet à partir d'Orly 4 et le 24 août depuis Orly 1, précise ADP.

Depuis le début de l'année, le trafic des aéroports parisiens est en diminution de 65,3%.

Selon l'Union des aéroports français, le trafic des aéroports français s'est effondré de 81% entre mars, le début de la crise du coronavirus, et août.

Le trafic aérien a repris sur les liaisons intérieures et certaines destinations européennes, mais il reste soumis aux incertitudes liées aux fermetures de frontières et restrictions décidées par les pays en fonction de l'évolution de l'épidémie.