Cdiscount a renouvelé son accord avec la Matmut pour commercialiser à partir de ce mardi Elsie. Ce nouveau contrat promet une économie « de 20 à 25% » par rapport à la première offre lancée en 2019.

A compter du 1er décembre, vous pourrez changer d'assurance santé à votre guise, sans frais, une fois passée la première année d'engagement. En attendant cette évolution du marché, des offres promotionnelles existent déjà : Cdiscount a renouvelé son accord avec la Matmut pour proposer, à partir de ce mardi, une complémentaire santé nommée « Elsie ». A la clé, une économie de 20 à 25% comparée à la précédente « Ociane ».

Depuis 2019, « 500 000 visiteurs ont cliqué sur cette offre, c'est dire si nos clients sont intéressés par ce type de produits », explique François Albenque, directeur du développement chez Cdiscount, au Parisien sans donner le nombre réel de clients.

Le quotidien a vérifié la promesse du duo Cdiscount-Matmut, un assureur qui compte 750 000 clients : « Pour un couple avec un enfant et des remboursements peu élevés en dentaire, optique et audioprothèse, mais fort en cas d'hospitalisation, le devis proposé pour Ociane atteint 138,40 euros par mois. À partir de ce mardi, la version Elsie sera facturée 91 euros, à garanties égales. On serait donc là, si la promesse est tenue, en face d'une baisse de 34%. »

Mais selon Stéphane Asselot, en charge de l'assurance santé à la Matmut, « ça n'est pas une offre discount ou low cost. Pour ce prix, les clients auront également accès à notre plateforme de téléconsultation sans avance de frais, et à notre partenaire « 2e avis », en cas de doute sur un diagnostic ».

Frais bancaires : jusqu'à 220 € d'économies grâce à notre comparateur

Et ce n'est pas tout, cette nouvelle offre promet le « même tarif par profil sur tout le territoire avec possibilité de choisir des options, couverture dès le lendemain à zéro heure, sans période de carence, contrat proposé en six clics, et promesse qu'il n'y aura pas de rattrapage de prix particulier les années suivantes », détaille Le Parisien.

Si « Ociane » a de sérieux atouts, la concurrence devrait prochainement proposer aussi des offres intéressantes d'ici la fin de l'année. Une bonne nouvelle pour le buget des consommateurs, et notamment pour les 3 millions de personnes qui ne sont pas couvertes par une assurance complémentaire santé.