Plan du site Rechercher

Electricité et gaz : votre facture d'énergie va chauffer cet été

Homme vérifiant sa facture d'électricité
© Daniel Krason - stock.adobe.com

Une hausse de 1,54% des tarifs réglementés de l'électricité a été suggérée pour cet été. Il appartient au gouvernement de valider la proposition du régulateur de l'énergie. La hausse des tarifs réglementés du gaz est actée à partir du 1er août.

Mauvaise nouvelle pour votre porte-monnaie. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) recommande d'augmenter les prix des tarifs réglementés de vente de l'électricité de 1,54% cet été. Si le gouvernement - les ministres de la Transition écologique Barbara Pompili et de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire - valide cette proposition, elle entrera en vigueur au 1er août prochain. La CRE justifie cette proposition par une hausse des coûts d'acheminement de l’électricité.

Fin 2019, la France comptait 23,9 millions de sites résidentiels aux tarifs réglementés de l'électricité. Un peu plus de 9 millions souscrivaient aux offres de marché, dont les tarifs sont fixés librement par les fournisseurs.

Cette hausse annoncée est bien moins forte que celle de 5,9% appliquée en juin 2019, après une période de gel actée pour répondre à la crise des Gilets jaunes. Une autre augmentation de 1,23% avait suivi en août, puis de 2,4% en février 2020.

Vous voulez changer de fournisseur ? Utilisez notre comparateur des prix de l'énergie

Gaz, forte hausse à venir

Dans le même temps, le gouvernement a décidé de lisser sur les prochains mois la baisse des tarifs réglementés de vente du gaz appliqués par Engie. Le tarif moyen hors taxe aurait normalement dû chuter de 5,1% au 1er juillet, selon la formule de calcul habituelle, mais il ne baissera finalement que de 0,3% à cette date pour les consommateurs, avait indiqué en juin la CRE. Le but de la manœuvre : éviter que les tarifs - en baisse de 25% depuis 2019 - ne remontent en flèche dans le sillage de la reprise des cours du gaz. Résultat, les tarifs réglementés du gaz, appliqués à près de 4 millions de ménages, vont repartir à la hausse à partir du 1er août. Une augmentation qui sera régulière et récurrente jusqu'au mois de février 2021 pour atteindre 6% au total, selon Les Echos.

Fin des tarifs réglementés

A compter du 1er juillet 2023, il ne sera plus possible d'être abonné aux tarifs réglementés du gaz. Engie a déjà cessé de commercialiser de nouveaux contrats de ce type. D'ici trois ans, vous devrez donc souscrire à une offre de marché, aux prix fixés librement par les fournisseurs.

Partager cet article :

© MoneyVox / SA / Juillet 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !