Plan du site Rechercher

Etre riche, c'est gagner au moins 6 000 euros net par mois

billets de 500 euros
CC 1Suisse / Flickr

Les Français ont une vision personnelle et quotidienne de la richesse : est riche celui qui gagne trois fois plus que soi. Selon le baromètre Odoxa, cela équivaut en moyenne à un revenu net de 6 000 euros mensuels ou à 500 000 euros de patrimoine.

Quand est-on riche ? Vaste sujet. Selon l'Observatoire des inégalités qui fixe le seuil de richesse au niveau du double du revenu médian, « on devient riche à partir de 3 075 euros pour une personne seule, 5 963 euros pour un couple et 7 852 euros pour une famille avec deux enfants ». Dans une étude Odoxa (1) du 9 juillet, les Français interrogés placent, eux, la frontière le seuil de la richesse à 6 000 euros de revenu net. Ce montant a augmenté de 1 500 euros depuis 2006, première année de ce sondage. Si on est détenteur d’un patrimoine, immobilier compris, évalué à au moins 500 000 euros on entre aussi dans la case des riches.

Dans le détail, cette évaluation dépend de son revenu personnel. Ainsi, une personne qui gagne 3 500 euros par mois place le curseur de la richesse à 10 000 euros net. Finalement, il est plus juste de dire que, en moyenne, les Français jugent comme riche celui qui gagne trois fois plus qu’eux. Une proportion stable depuis 15 ans.

Une mauvaise image des riches

Et sans surprise les riches, ou considérés comme tel, ne sont pas appréciés, bien que 73% des sondés pensent que c’est une bonne de chercher à le devenir. Ainsi 53% des Français n’aiment pas les riches...mais comment savoir si une personnes est riche, sans voir sa fiche de paie ? « C’est notre voisin, notre cousin, notre beau-frère qui a un peu mieux réussi et qui a une maison plus grande que nous, une plus grosse voiture que nous et qui part dans de plus beaux endroits en vacances que nous », analyse Gaël Sliman, le président d’Odoxa.

Le riche est vu comme « truqueur » , « égoïste » et inévitablement comme un « fraudeur fiscal » en puissance. Comment expliquer ce portrait au vitriol ? Pour 27% des personnes interrogées, c'est parce que le Français serait « mesquin » et « jaloux ». On remarque que le riche qui gagne entre 6 000 et 10 000 euros est bien plus vilipendé que le super riche comme Bernard Arnault, première fortune française avec un patrimoine estimé à 80 milliards… « Le mégariche n’entre même pas dans le champ de représentation mentale des personnes interrogées (…) les riches qu’ils se représentent sont des gens qu’ils peuvent voir au quotidien », indique le baromètre.

Une majorité pour le retour d'un impôt sur la fortune

76% des personnes interrogées sont favorables à l’instauration d’un impôt spécifique pour les Français les plus riches en remplacement de l’ISF supprimé par Emmanuel Macron en 2017. Cette mesure a notamment été défendue pendant la crise sanitaire par des personnalités comme les économistes Esther Duflo et Thomas Piketty, le patron de la CFDT Laurent Berger ou le comédien Vincent Lindon, mais le gouvernement n'a pas donné suite pour le moment.

On notera enfin que cette mesure a les faveurs des sympathisants de droite (60%) comme de gauche (86%). Même chez la LREM, 57% des partisans du chef de l’Etat soutiennent le retour d’un impôt sur la fortune.

(1)Enquête réalisée sur Internet auprès d’un échantillon de 1 005 personnes représentatives de la population française, âgées de plus de 18 ans, les 1er et 2 juillet 2020.

Partager cet article :

© MoneyVox / SA / Juillet 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox