Plan du site Rechercher
MeilleurPlacement

Epargne : ce que les Français font de l'argent gagné grâce au confinement

Un coffre et un billet
© Otto - Fotolia.com

Un quart des Français ont eu la bonne surprise de voir leur compte bancaire se gonfler lors du confinement, grâce à de moindres dépenses et à des ressources maintenues. Un sondage commandé par le courtier Altaprofits montre que cette épargne a plus de chances d’être consommée à court terme que d’être investie sur des placements à long terme.

« Avez-vous beaucoup épargné pendant le confinement ? » A cette question, qu’Altaprofits a voulu poser à un panel de Français (1), 75,50% des personnes interrogées répondent « non ». A en croire ce sondage, le phénomène de « sur-épargne » dû au confinement ne concerne donc qu’une minorité de la population. 24,50%, donc. Pour rappel, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau estime pourtant que cette épargne supplémentaire pourrait atteindre 100 milliards d'euros fin 2020.

Ces ménages qui ont épargné plus qu’à l’accoutumée laissent pour l’heure assez massivement (44%) ce pécule sur leur compte courant, ou sur un livret synonyme de disponibilité (36%) tel que le Livret A ou le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS). L’investissement en assurance vie (10%) ou en bourse (10%) ne convainc qu’une faible part de ces ménages ayant épargné par défaut, faute de pouvoir consommer comme à leur habitude.

Quand le courtier cherche à savoir si ces épargnants « forcés » ont une idée précise de l’utilisation de ce pécule, une très large majorité (76%) répond ne pas savoir « pour le moment ». Ceux qui ont une idée plus précise comptent à 58% dépenser cet argent pour leurs loisirs ou leurs vacances, et à 42% le placer sur le long terme. In fine, l’épargne contrainte du confinement a plus de chances d’être consommée à court terme que d’être investie sur des placements à long terme. Cela correspond d’ailleurs au souhait du gouvernement, qui compte sur cette sur-épargne pour relancer la consommation et l’économie.

(1) Sondage réalisé, du 8 au 10 juin 2020, auprès d'un échantillon de 2 000 personnes représentatif de la population française (panel de personnes de 25 à 64 ans).

Partager cet article :

© MoneyVox / BL / Juin 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox