Les contribuables de la zone 3 ont jusqu’à ce jeudi soir, 23h59 très exactement, pour remplir leur déclaration de revenus. Passé cette échéance, ils s’exposent à des pénalités de retard.

Comme chaque année, les contribuables de la zone 3 clôturent le bal de la déclaration de revenus en ligne après ceux de la zone 1 et 2. Cette 3e zone comprend les départements 55 (Meuse) à 976 (Mayotte) : l'ensemble des Parisiens et Franciliens mais aussi les contribuables habitant à Strasbourg, Lyon ou encore Lille ont donc jusqu’à ce jeudi 23h59 pour remplir leur devoir fiscal.

Les personnes qui ne disposent pas d’une connexion Internet ou qui ne pensent pas être en mesure de faire une déclaration en ligne, en principe obligatoire, peuvent encore envoyer une déclaration papier d'ici vendredi 12 juin à 23h59, le cachet de la Poste faisant foi.

Réception des déclarations papier (1)A partir du 20 avril 2020 jusqu’à mi mai (selon service postal)
Ouverture de la déclaration en ligne sur impots.gouv.fr Lundi 20 avril 2020
Date limite par département sur impots.gouv.frZone 1
(départements 01 à 19 et non-résidents)
4 juin 2020 à 23h59
Zone 2
(départements 20 à 54)
8 juin 2020 à 23h59
Zone 3
(départements 55 à 974/ 976)
11 juin 2020 à 23h59
Date limite pour la déclaration papier (2)12 juin à 23h59, cachet de la Poste faisant foi
(1) Uniquement qui ont donc déclaré sur papier en 2019.
(2) Uniquement pour les contribuables ne pouvant pas déclarer en ligne.

En revanche, les contribuables déposant une « déclaration professionnelle » ont un délai supplémentaire pour s’acquitter de la déclaration de revenus : le 30 juin. Il s’agit des foyers touchant des revenus indépendants (BIC et BNC) ou certains revenus fonciers.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Sachez qu’en cas d’erreur ou d’omission sur votre déclaration, après la date limite de votre département, le formulaire de déclaration en ligne reste accessible, sur impots.gouv.fr, jusqu’à la fin juin. Sur le principe, aucune pénalité n’est réclamée en cas de correction après la date limite, mais des intérêts de retard à taux réduit pourront être appliqués sur les sommes non déclarées dans les délais.