L’opérateur de téléphonie mobile a annoncé à certains de ses abonnés une flambée de 80% du prix de leur forfait. Difficile d’y échapper, sauf à résilier son abonnement.

Une hausse qui ne passe vraiment pas inaperçue. Selon l’UFC-Que Choisir, Bouygues Télécom vient d’annoncer à certains de ses abonnés que leur forfait B&You 20 Go à 4,99 euros par mois passerait le mois prochain à 8,99 euros par mois. Une augmentation spectaculaire de 80% justifiée par une évolution du forfait.

« Il y a du changement dans votre forfait B&You… avec des gigas offerts et de nouveaux services à venir », indique l’opérateur dans un message adressé fin mai à ses abonnés. « Quoi de plus important en ce moment que de garder le lien avec vos proches ? C’est la raison pour laquelle nous vous offrons, dès maintenant et jusqu’au 1er juillet 2020, 20 Go d’Internet supplémentaires » , souligne Bouygues Telecom. A compter du 2 juillet, le forfait va intégrer « de nouveaux services réservés exclusivement aux clients Bouygues », c’est-à-dire 20 Go supplémentaires de data par mois, explique l’UFC-Que Choisir. Sauf que si les 20 Go promis avant le 1er juillet sont offerts, les 20 Go mensuels prévus ensuite sont payants. « Alors qu’en général, les hausses de tarif se limitent à 2 ou 3 euros, cette fois, elle atteint 4 euros par mois, soit une augmentation de 80% du prix du forfait ! » s’insurge l’association de consommateurs.

« Le fait d’évoquer dans un même message des gigas offerts et des gigas payants ne doit rien au hasard. Bouygues espère ainsi créer dans l’esprit de ses abonnés une confusion qui pourrait amener les moins attentifs d’entre eux à ne pas lire le message jusqu’au bout, et ainsi à ne pas demander le maintien de leur offre actuelle. Qui plus est, en offrant généreusement 20 gigas avant de changer de tarif, Bouygues Télécom espère bien générer de l’envie et du besoin chez une partie de ses clients et ainsi les pousser à accepter plus facilement la hausse de prix », analyse l’UFC-Que Choisir.

En théorie, ceux qui le souhaitent peuvent refuser cette modification en se rendant dans leur espace client. C’est ce qu’indique l’opérateur à la fin de son message. Mais attention, l’abonné doit se manifester avant le 2 novembre. Passée cette échéance, la hausse est considérée comme définitive et il sera impossible de revenir en arrière.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Dans une mise à jour de son article, publiée ce jeudi, l’UFC-Que Choisir indique avoir reçu de nombreux témoignages et « il semble que tous les détenteurs de ce forfait n'aient pas la possibilité de refuser l'augmentation de tarif ». Selon l’association de consommateurs, Bouygues est dans son droit dans la mesure où elle permet à l'abonné de résilier son offre sans frais. La compagnie de téléphonie respecte ainsi les dispositions de l’article L. 224-33 du code de la consommation. La pratique de Bouygues Telecom n’est pas isolée : tous les grands opérateurs y ont désormais recours, à l'image de Free et de SFR en décembre dernier.