Plan du site Rechercher

Ticket resto, prime à la conversion, immobilier… Ce qui change pour votre budget au 1er juin

  • Par
  • ,
Prime à la conversion pour une voiture électrique
© Fox - stock.adobe.com

Une série de mesures qui vont toucher directement votre portefeuille entrent en vigueur en juin. Voici ce qu’il faut retenir.

La prime à la casse dopée

C’est l’une des annonces phares du plan de soutien massif, dévoilé mardi par Emmanuel Macron, pour relancer le secteur automobile, frappé de plein fouet par la crise : la prime à la conversion, qui incite les automobilistes à échanger leur véhicule polluant contre un modèle plus propre, est revalorisée. Elle passe à 3 000 euros pour l'acquisition d'un véhicule thermique, et même 5 000 euros pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable dont l’autonomie est supérieure à 50 km.

Les trois quarts des ménages sont éligibles à ce nouveau dispositif, assure le chef de l’Etat. En effet, le critère de revenu pour en bénéficier « est élargi en relevant le seuil de revenu fiscal de référence (RFR) par part de 13 500 euros à 18 000 euros » , précise le dossier de presse. Mais attention, ces mesures exceptionnelles ne bénéficeront qu’aux 200 000 premières primes à la conversion, et ce d’ici la fin de l’année. Une fois ce niveau atteint, le barème précédent sera rétabli.

Des bonus écologiques musclés

Parmi les autres dispositifs annoncés, applicables jusqu'à la fin 2020, le bonus pour l’achat d’un véhicule électrique passe à 7 000 euros si son montant est inférieur ou égal à 45 000 euros. De plus, un bonus de 2 000 euros est instauré pour l’acquisition d’un véhicule hybride rechargeable dont l’autonomie est supérieure à 50 km, et qui coûte 50 000 euros ou moins.

Nouveau plafond pour les tickets resto

Vous allez pouvoir dépenser les tickets restaurant accumulés durant le confinement dès mardi. Mi-mai, le Premier ministre annonçait non seulement, le doublement du plafond à 38 euros par jour lors de la réouverture des établissements, mais aussi la possibilité de les utiliser les week-ends et jours fériés. Jeudi, il a indiqué que les bars et les restaurants pourront accueillir de nouveau leurs clients dès le 2 juin. Une ouverture limitée pour l’instant aux terrasses dans les régions classées en orange (Ile-de-France, Mayotte et Guyane).

Net repli des prix du gaz

Les tarifs réglementés de vente du gaz, appliqués par Engie à près de 4 millions de ménages, vont encore reculer au 1er juin. Une baisse de 2,8% est prévue en moyenne. Elle « est de 0,7% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,5% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 2,9% pour les foyers qui se chauffent au gaz », selon la Commission de régulation de l'énergie.

Voir le comparatif des tarifs du gaz de notre partenaire

Les AG virtuelles de copropriétaires généralisées

En raison des restrictions sanitaires destinées à éviter la propagation du coronavirus, le gouvernement autorise désormais toutes les copropriétés à organiser leurs assemblées générales à distance, notamment par visioconférence, et ce jusqu'à début 2021. Plusieurs autres dispositions relatives aux copropriétés font leur apparition à compter de lundi. L’une d’elle prévoit que le montant de l'« état daté », c’est-à-dire le récapitulatif des charges liées au lot de copropriété, ne pourra pas être facturé plus de 380 euros au propriétaire qui vend son bien.

Modification des règles d’indemnisation du chômage partiel

A compter de lundi, les entreprises paieront 15% du chômage partiel « afin d'accompagner la reprise de l'activité économique », indique le ministère du Travail. La prise en charge du chômage partiel par l'Etat et l'Unédic passe de 100 à 85% de l'indemnité versée au salarié, dans la limite inchangée de 4,5 Smic. Pour ce dernier, l’indemnité reste identique. Pendant l'activité partielle, il perçoit au minimum 70% de sa rémunération brute (environ 84% du salaire net) et au minimum le SMIC net. En revanche, les secteurs « faisant l'objet de restrictions législatives ou réglementaires particulières en raison de la crise sanitaire », comme le tourisme, la culture ou la restauration, « continueront à bénéficier d'une prise en charge à 100% ».

Une attestation pour bénéficier du chômage partiel pour garde d’enfant

« Ceux qui souhaiteraient faire en sorte que leurs enfants soient accueillis à l’école et qui ne (le) pourraient pas, soit pour des raisons de capacité, soit parce qu’on ne peut pas les accueillir, à ce moment, pour ceux-là et pour ceux-là seulement, lorsqu’ils ont une attestation qui permettra d’établir le fait que leur enfant ne peut pas être accueilli, ils pourront continuer à bénéficier des dispositions relatives au chômage partiel », a expliqué, en début de semaine, le Premier ministre, Edouard Philippe.

Fin du dispositif exceptionnel pour les chômeurs en fin de droit

Durant le confinement, le gouvernement avait décidé de prolonger les droits à allocations chômage pour les demandeurs d’emplois arrivant en fin de droit. Le dispositif s’arrête au 1er juin, rappelle Pôle emploi.

N'oubliez pas de déclarer vos revenus

La date butoir pour remplir sa déclaration approche très vite : le 12 juin au plus tard. Seuls certains contribuables ont jusqu'au 30 juin.

Réception des déclarations papier (1)A partir du 20 avril 2020 jusqu’à mi mai (selon service postal)
Ouverture de la déclaration en ligne sur impots.gouv.fr Lundi 20 avril 2020
Date limite par département sur impots.gouv.frZone 1
(départements 01 à 19 et non-résidents)
4 juin 2020 à 23h59
Zone 2
(départements 20 à 54)
8 juin 2020 à 23h59
Zone 3
(départements 55 à 974/ 976)
11 juin 2020 à 23h59
Date limite pour la déclaration papier (2)12 juin à 23h59, cachet de la Poste faisant foi
(1) Uniquement qui ont donc déclaré sur papier en 2019.
(2) Uniquement pour les contribuables ne pouvant pas déclarer en ligne.

Lire aussi : les dates limites de la déclaration 2020

Partager cet article :

© MoneyVox / MB / Mai 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox