Plan du site Rechercher

Impôts : quelles tranches s'appliquent à vos revenus ?

Impot source prélèvement
© HJBC - stock.adobe.com

A l'heure de remplir votre déclaration, (re)découvrez comment est calculé l'impôt sur le revenu et comment le système de tranches fonctionne.

Mais comment diable est calculé l’impôt sur le revenu (IR) ? La question se pose alors que vous devez remplir comme chaque année votre déclaration de revenus.

Connaître son revenu imposable

La première étape est de connaître votre revenu net imposable. Vous l’obtenez à partir de la somme des salaires, bénéfices déclarés pour les non salariés, revenus fonciers et du capital, ou encore pensions touchées l’année passée, en 2019 en l’espèce. Ensuite, à ces gains, il faut retrancher, selon votre situation, certaines charges déductibles comme les pensions alimentaires ou encore l’épargne retraite.

Les revenus tirés de votre activité professionnelle bénéficient d'un abattement spécifique. Pour tenir compte des dépenses nécessaires à votre activité professionnelle - comme les frais kilométriques - l'administration fiscale ne retient qu'une partie de vos salaires et traitements dans l'assiette imposable. Elle applique par défaut un abattement de 10% ou, si cela vous est plus favorable, vous pouvez remplacer cet abattement automatique par le système des frais réels.

Moins de 50% des contribuables paient l'impôt

Selon le rapport d’activité de la Direction générale des finances publiques, sur les près de 38 millions de foyers fiscaux, seuls 16,34 millions ont payé l’impôt sur le revenu, en 2017, soit 43,1% des contribuables très exactement.

L’opération suivante consiste à diviser votre revenu net imposable par le nombre de parts de quotient familial. Pour bien comprendre la manip, Bercy fournit deux exemples simples :

  • Un célibataire au revenu net imposable de 32 000 euros. Dans son cas, son quotient familial est d'une part. Il doit donc effectuer l’opération 32 000 euros/1 = 32 000 euros.
  • Un couple marié ou pacsé, et leurs deux enfants mineurs, avec un revenu net imposable de 55 950 euros. Ici, le couple dispose de 3 parts (2 parts pour le couple et une demi-part pour chaque enfant). Il lui suffit donc de diviser 55 950 euros par 3 = 18 650 euros.

L'application du barème progressif

Reste alors à appliquer le barème progressif de l'impôt sur le revenu. Contrairement à ce que beaucoup de contribuables pensent, le taux d’une tranche ne s’applique pas uniformément à l’ensemble des revenus. Voici le barème en vigueur.

Barème - Impôt 2020 sur les revenus 2019
Revenu imposable, pour une partTaux d’imposition
0 à 10 064 euros0%
10 064 à 27 794 euros14%
27 794 à 74 517 euros30%
74 517 à 157 806 euros41%
157 806 euros et au-delà45%

Reprenons nos exemples ci-dessus :

  • Avec un revenu net imposable de 32 000 euros, notre célibataire est imposé sur 3 tranches. Jusqu'à 10 064 euros de revenus, le taux de 0% s'applique. Sur la tranche comprise entre 10 064 à 27 794 euros, il a donc 17 730 euros imposés à 14%, soit 2 482,20 euros. Reste 4 206 euros de revenus imposés sur la troisième tranche à 30%, soit 1 261,80 euros. Résultat : 0 + 2 482,20 + 1 261,80 = 3 744 euros.
  • Pour le couple avec deux enfants mineurs, au revenu net imposable de 55 950 euros, le barème appliqué au résultat obtenu lors de l'étape 1 est pour mémoire de 18 650 euros. La tranche de revenu jusqu'à 10 064 euros est imposée à 0%. Les 8 586 euros restants sont soumis à la tranche numéro 2 à 14%, soit un montant intermédiaire de 1 202,04 euros.

Il reste une dernière opération à faire : multiplier le résultat obtenu par le nombre de parts du quotient familial. Dans le cas de notre célibataire, il paiera bien 3 744 euros d'impôts. Pour le couple avec deux enfants, il faut multiplier 1202,40 euros par les 3 parts de quotient familial, soit un total de 3 606,12 euros d'impôts à payer.

Ne pas oublier

D'autres éléments peuvent intervenir dans le calcul de l'impôt sur le revenu : le plafonnement du quotient familial, des réductions ou crédit d'impôts, la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus ou, au contraire, le mécanisme de décote et la réduction de 20% pour les plus faibles revenus...

Voir aussi notre notre calculatrice d'impôts 2020 sur les revenus de placements

Partager cet article :

© MoneyVox / MB / Avril 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Pour ajouter ou interagir avec les commentaires,
vous devez être connecté à votre compte Moneyvox.

Publié le 3 mai 2020 à 18h22 - #1bmu
  • Femme
  • PARIS
  • 72 ans

Bonjour,
Je me demande s'il n'y a pas une erreur dans cet article car Bercy avait indiqué qu'en 2020 il y aurait une tranche à 11% et non 14%.
www.economie.gouv.fr/part...s-imposition-impot-revenu

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui1Non0
Publié le 4 mai 2020 à 09h29 - #2Petit louis
  • Homme
  • Près de l'Atlantique
  • 68 ans

A ma connaissance, M. Bruckmuller, la déduction de 10% s'applique aux traitements et pensions, et non à l'ensemble des revenus et intérêts!!!...
A suivre............................

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui1Non0
Publié le 4 mai 2020 à 09h43 - #3Benoît (MoneyVox)

@bmu
Bonjour,
Il ne s'agit pas d'une erreur. Pour l'imposition des revenus 2019, c'est bien l'ancien barème de l'impôt sur le revenu qui s'applique, avec la tranche d'imposition à 14%. Cette déclaration solde donc l'impôt sur les revenus 2019, avec l'ancien barème.
Le nouveau barème, avec une tranche à 11% et des seuils de revenus modifiés, n'entre en vigueur qu'au 1er janvier 2020. Si vous faites partie des ménages concernés (foyers pouvant être considérés comme les "classes moyennes", dans les anciennes tranches à 14% et 30%), vous profitez tout de même dès à présent d'une baisse d'impôt, via le prélèvement à la source mensuel.
Concernant cette complexe juxtaposition de plusieurs barèmes, vous pouvez consulter l'article suivant :
www.moneyvox.fr/actu/7618...u-le-complexe-bareme-2020

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui3Non0
Publié le 4 mai 2020 à 09h50 - #4Marie-Eve (MoneyVox)

@Petit Louis, la rédaction vous remercie de votre vigilance. En effet, la formulation initiale peut être ambigüe. L'assiette retenue pour l'abattement de 10% au titre des frais professionnels est bien les revenus d'activité. Nous allons éclaircir ce point.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui3Non0
Publié le 4 mai 2020 à 14h56 - #5bmu
  • Femme
  • PARIS
  • 72 ans

et merci de votre réponse oui c'est vraiment complexe.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0