Plan du site Rechercher

Gazole : le coronavirus fait chuter les prix à la pompe

Pompe à essence voiture carburant
CC andreas160578/pixabay

Le prix moyen du litre du gazole a baissé de plus de 5 centimes à la pompe depuis le début de l’année et est au plus bas depuis 6 mois. La raison de cette chute rapide : la chute de la demande chinoise de carburants, liée à l’épidémie de coronavirus.

-0,056 euro pour le gazole ; -0,032 euro pour le super SP95 et SP98 : depuis le 10 janvier 2020, les prix moyens des carburants à la pompe sont en fort recul, selon les données publiées par le Ministère de la transition écologique et solidaire. Ils sont même au plus bas depuis la mi-septembre 2019. Une bonne nouvelle, donc, pour les automobilistes, qui économisent ainsi entre 2 et 2,50 euros sur un plein de gazole.

La raison de cette baisse ? L’épidémie de coronavirus qui touche actuellement la Chine. Face à cette crise sanitaire d’ampleur, les autorités chinoises ont dû prendre des mesures drastiques : la ville de Wuhan, foyer de l’épidémie, a été mise en quarantaine. Mais plus généralement, Pékin a dû prendre d’importantes mesures de restriction des déplacements afin d’éviter la propagation du virus, responsable de pneumonies aigües et parfois mortelles. Conséquence : la consommation de pétrole en Chine, premier importateur mondial, s’est brutalement écroulée de 20% en quelques jours, entraînant dans sa chute les cours mondiaux du pétrole : selon Les Echos, le prix du baril de brent, le pétrole de la mer du Nord, a chuté de plus de 10% depuis le 20 janvier et se rapproche des 50 dollars. Il s’agit d’un des indices qui entrent en compte dans le calcul des prix à la pompe, mais pas le seul : ils évoluent aussi en fontion du niveau des taxes, des stocks et du taux de change entre l’euro et le dollar.

La baisse va-t-elle être durable ? C’est possible. L’épidémie entraîne déjà un ralentissement de l’économie chinoise, qui pourrait être contagieuse et faire durablement baisser la demande de pétrole. Pour enrayer la chute des cours, les pays producteurs réfléchissent toutefois à baisser la production : une réunion d’urgence de l’Opep pourrait intervenir dans les prochains jours.

Partager cet article :

© MoneyVox / VM / Février 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox