Plan du site Rechercher

Leboncoin, Airbnb, Vinted : des revenus désormais plus simples à déclarer aux impôts

Impôt, Avis, calculatrice, déclaration
© herreneck - Fotolia.com

Les plateformes collaboratives comme Airbnb, Leboncoin, Drivy ou encore Blablacar ont jusqu’à demain pour vous envoyer le relevé de vos gains perçus en 2019.

Vous louez votre logement sur Airbnb ou Abritel ? Vous vendez fréquemment des meubles sur Leboncoin ou des habits sur une plateforme type Vinted ? Au printemps prochain, la déclaration de ces gains aux impôts sera simplifiée. Plus besoin de calculer par vous-même ce que vous avez touché. Tout sera compilé par chaque plateforme dans une sorte d’imprimé fiscal unique (IFU) dédié aux revenus collaboratifs.

En effet, suite à la loi anti-fraude votée fin 2018, les plateformes collaboratives doivent adresser à leurs utilisateurs un relevé annuel mentionnant le nombre d’opérations réalisées ainsi que le montant brut perçu au titre de ces opérations. Cette obligation entre en vigueur en 2020.

Si vous êtes concerné, surveillez donc votre boîte e-mail ! Ce document, envoyé par voie électronique, doit vous être communiqué au plus tard demain, vendredi 31 janvier. Et conservez-le précieusement, en vue de la déclaration de vos revenus au printemps prochain. En effet, même si vos revenus collaboratifs seront en théorie pré-remplis dans les cases dédiées (5NO, 5ND, 5NP…), il pourrait vous servir à corriger d'éventuelles erreurs ou oublis.

Pour rappel, en dépit du passage au prélèvement à la source, déclarer vos impôts reste obligatoire pour la majorité des contribuables. Toutefois, sous certaines conditions (situation familiale inchangée depuis l'année dernière, revenus pré-remplissables par Bercy...), vous pouvez être dispensé de remplir votre déclaration.

L'obligation de communication de données incombant aux plateformes collaboratives va également permettre à Bercy d’« identifier les cas de dissimulation », comme l’explique par communiqué la Direction générale des Finances publiques. C’est-à-dire repérer les personnes se livrant « à une activité à titre habituel ou professionnelle […] sans s'être préalablement enregistrée[s] comme telle et sans respecter les obligations fiscales et sociales qui [leur] incombent », poursuit le fisc.

Partager cet article :

© MoneyVox / MEF / Janvier 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox