Au 1er janvier, certains objets du quotidien ne seront plus disponibles dans les rayons de votre supermarché. Sont concernés divers produits jetables en plastique.

Adieu les cotons tiges dont le bâtonnet est en plastique ! A partir du 1er janvier, seuls des cure-oreilles jetables en matière biodégradable ou des cotons tiges réutilisables garniront les rayons des magasins. Et ce en vertu de l’application de la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Les objets en plastique à usage unique sont en effet responsables d’une grosse partie de la pollution des océans et des côtes. Selon la Commission européenne (1), les 10 produits en plastique à usage unique les plus répandus sur les plages et les mers d’Europe constituent environ la moitié de tous les déchets marins à base de plastique.

D’autres produits cessent aussi d’être vendus à partir de 2020 : les gobelets, verres et assiettes jetables en plastique. Leur disparition était programmée depuis l’adoption de la loi sur la transition énergétique et la croissance verte du 17 août 2015. Un texte voté en 2018 a étendu l’interdiction de vente aux « pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons », [les fameuses « touillettes », ndlr], en matière plastique. La mise à disposition de tous ces articles est également désormais interdite dans les restaurants, les cantines, les commerces alimentaires et dans la vente à emporter. Le législateur a juste prévu une exception pour les produits « compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées ». Depuis quelques mois, les commerçants et restaurateurs se sont déjà largement adaptés et proposent de plus en plus de vaisselle en carton.

La lutte contre le plastique à usage unique concerne également les cantines scolaires, qui n’utiliseront plus de bouteilles d’eau plate en plastique à compter du 1er janvier (sauf dans les territoires sans accès à l’eau potable). Du côté des particuliers, aucune restriction ne touche pour l’instant leur usage. Mais dans le cadre du projet de loi anti-gaspillage, l'Assemblée nationale a voté pour leur interdiction d'ici 2040.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

En 2021, d’autres produits seront interdits : les tiges en plastique pour les ballons de baudruche et les « contenants alimentaires en polystyrène expansé » (utilisés par exemple comme boîtes d’emballage pour les kebabs ou comme gobelets pour boissons…).

(1) Le Parlement européen vote en faveur des propositions antérieures de la Commission européenne visant à réduire les déchets plastiques