Gaz, électricité, fioul : ventes privées ou groupées, un bon plan pour votre portefeuille ?

  • Par
Ampoule allumée sur une pile de pièces
© patpitchaya - stock.adobe.com

Alors que les tarifs réglementés d’électricité continuent d’augmenter, les offres groupées d’achat d’énergie se développent. Faut-il succomber aux importantes économies qu’elles promettent ?

Qu’est-ce qu’une offre groupée ou une vente privée d’énergie ?

Le concept est le même que pour les ventes privées de meubles ou d’électroménager : profiter de l’effet de groupe pour obtenir un tarif plus intéressant que le tarif appliqué aux particuliers. On trouve désormais de nombreuses offres groupées pour l’achat d’électricité, de gaz ou encore de fioul. Elles regroupent généralement plusieurs milliers de personnes (60 000 par exemple pour l’opération « Gaz moins cher ensemble » de l’association UFC-Que Choisir). Plus le nombre de consommateurs est important, plus il pèse dans la négociation d’un tarif attractif.

Le système repose donc sur une inscription préalable, généralement sur Internet. Les campagnes sont disponibles sur les sites traditionnels de ventes privées, comme Mes Ventes Privées. Des opérations ponctuelles sont également proposées par des comparateurs d’énergie, des associations de consommateurs et de plus en plus par des communes. Après cette phase de préinscription, gratuite et sans engagement, un tarif est négocié auprès du fournisseur d’énergie. S’ouvre alors la phase de souscription à l’offre retenue, elle aussi facultative.

Des commandes groupées pour le fioul

Les fournisseurs sont de plus en plus nombreux à proposer de réduire les frais de livraison de fioul via une commande groupée pour des clients situés sur une même commune ou un même périmètre géographique.

Les économies promises sont-elles intéressantes ?

Les réductions annoncées par rapport au tarif réglementé de gaz ou d’électricité vont de 10 à 17%, selon les organismes. Elles sont généralement garanties pendant un an. Pour l’électricité, dont le tarif réglementé augmente en continu (+7,70% en juin, +1,47% en août 2019 avant d’autres hausses promises pour début 2020), ces économies peuvent s’avérer très profitables.

Pour le gaz, la question se pose davantage : réévalué chaque mois, son tarif est beaucoup plus fluctuant. S’il a augmenté de 3% en novembre et de 0,6% au 1er décembre, il avait baissé graduellement depuis janvier 2019. En comparaison, le tarif négocié par la vente privée est fixe. En période de baisse du tarif réglementé, il n’est pas toujours le plus pertinent sur le long terme.

Dans tous les cas le médiateur de l'énergie recommande, même dans le cas d'un achat groupé, de comparer la proposition avec les autres offres existantes. « Une partie de la facture est indépendante de l’offre souscrite. En effet, les taxes représentent plus du tiers du montant des factures d’électricité et plus d’un quart des factures de gaz naturel », rappelle le médiateur.

Lire aussi : pourquoi les taxes sont aussi élevées pour l'électricité

Que valent les fournisseurs qui proposent des ventes privées ?

Les fournisseurs répondant aux appels d’offres des ventes privées sont ceux qui ont besoin d’une nouvelle clientèle et qui sont prêts à l’attirer à l’aide de prix cassés. Il s’agit souvent de petits fournisseurs qui ont besoin de se faire connaître : ekWateur, notamment retenu dans l’offre d’UFC-Que Choisir, Plüm Energie, Mint Energie…

Leur anonymat relatif ne doit pas être un frein en tant que tel à la souscription : l’électricité (ou le gaz) n’est pas coupé, le compteur n’est pas changé, l’abonnement heures pleines-heures creuses n’est pas modifié et le réseau de distribution, Enedis ou GRDF, reste le même. En dehors du fournisseur et du prix, rien ne change pour le particulier.

Autre argument de taille : les offres sont la plupart du temps sans engagement. Vous avez donc la possibilité de résilier à tout moment et sans frais votre contrat, pour choisir un autre fournisseur alternatif ou revenir au tarif réglementé.

Des offres groupées « fair-play »

C'est un petit plus négocié notamment par les associations de consommateurs. Au-delà du prix, l'UFC souhaite avec ses offres groupés « offrir une sécurité juridique aux consommateurs à travers des conditions contractuelles sûres et protectrices, et l’accompagnement des souscripteurs par la Fédération en cas d’éventuelles réclamations. Parmi les éléments imposés aux fournisseurs dans le contrat, on trouve, par exemple, la pluralité des modes de paiement quel que soit le mode de facturation, le choix de la date de prélèvement en cas de mensualisation, la facturation bimestrielle... »

Au final, la principale difficulté reste l’accumulation de paperasse administrative. Au bout d’un an, le tarif négocié n’est plus garanti. Il convient, pour continuer à réaliser des économies, de comparer à nouveau les offres, et si possible de souscrire à une nouvelle vente groupée. En changeant d’offre tous les ans, vous négociez des tarifs intéressants… au prix d’y passer un peu de temps.

Lire aussi : Comment payer son électricité moins cher (et sans aucun risque)

Partager cet article :
Roxane DELAMARE

© MoneyVox / RD / Décembre 2019