Assurances auto et habitation : une nouvelle hausse de tarifs à prévoir en 2020

  • Par
SUV garé dans un parking souterrain
© ysbrandcosijn - stock.adobe.com

Les tarifs pratiqués par les assureurs sur les contrats automobile et multirisque habitation vont continuer à augmenter en 2020, à un rythme proche de celui constaté en 2019, selon le cabinet Facts & Figures.

La concurrence entre les assureurs est exacerbée sur les marchés de l’assurance automobile et multirisque habitation (MRH) suite à l’entrée en vigueur de la loi Hamon, qui facilite le changement de contrat depuis 2015. L’an passé, le cabinet spécialisé Facts & Figures soulignait ainsi la difficulté des compagnies d’assurance à opérer d’importantes hausses tarifaires, de peur de voir leurs clients passer à la concurrence.

Dans son étude annuelle, publiée ce mercredi 25 septembre, Facts & Figures anticipe pour 2020 une évolution tarifaire moyenne dans la droite ligne de 2019 : « 1% à 2% » aussi bien pour les cotisations d’assurance automobile que pour les primes MRH.

L’assurance auto pour « conquérir de nouveaux clients »

Sur le marché de l’assurance, la couverture des véhicules (automobile, deux-roues, etc.) est un produit d’appel à en croire l’analyse de Facts & Figures : « Tout l’enjeu pour les acteurs du marché est d’être en capacité d’afficher des tarifs attractifs en affaire nouvelle en automobile pour capter des clients et essayer ensuite de les multi-équiper sur les autres risques : 2e véhicule du foyer, multirisque habitation, garantie des accidents de la vie… » A ce jeu, les filiales d’assurance des réseaux bancaires grignotent des parts de marché (+0,5 point), et représentent désormais 13,6% de ces contrats auto fin 2018. Les perdants, à parts égales : mutuelles et agents généraux d’assurance, bref les acteurs dits « traditionnels ». Certains derniers se dotent donc de plans défensifs, à l’image d’Axa qui a lancé une opération commerciale au printemps 2019 « avec 2, 3 voire 4 mois gratuits selon les contrats souscrits » par les nouveaux clients.

Lire aussi : Quatre trucs imparables pour faire de grosses économies sur votre assurance auto

L’assurance habitation, terrain de chasse des banques

Le marché de la couverture MRH est lui aussi marqué par l’offensive des banques : leur « terrain de conquête privilégié » selon le cabinet Facts & Figures. Leur part de marché grimpe à 22% : « La prise de parts de marché par les banques est impressionnante, en étant de l’ordre de 0,8 à 0,9 point par an. »

Par ailleurs, les assureurs se sont sortis d’une période marquée par des « redressements tarifaires significatifs » et contraints par le coût des prestations dues aux événements climatiques. « L’évolution des tarifs de la MRH dépend donc désormais essentiellement de l’évolution (en fréquence et en coût moyen) des risques « de base » de la MRH, à savoir : les dégâts des eaux, l’incendie, le vol et la responsabilité civile. » Bref, les assureurs peuvent à nouveau jouer sur les tarifs de la MRH pour attirer les clients.

Lire aussi : Comment faire des économies sur votre contrat d'assurance habitation

Partager cet article :

© MoneyVox / BL / Septembre 2019