A quelques jours de la rentrée scolaire, le point sur les dispositifs proposés pour régler les factures de cantine de certains enfants scolarisés.

La rentrée scolaire 2019, c’est lundi prochain. Parmi les postes budgétaires à anticiper pour les familles, celui des frais de restauration scolaire. La facture de cantine peut en effet rapidement s’élever à plusieurs centaines d’euros par trimestre, notamment pour les foyers avec plusieurs enfants scolarisés. A tel point que certaines, les plus modestes, sont parfois contraintes de renoncer à la restauration scolaire, pourtant facteur d’intégration et de diversification alimentaire. Pour éviter ce cas de figure, des aides existent toutefois, comme le rappelle le ministère de l’Economie dans un récent article publié sur son site.

Première chose à avoir en tête : selon l’âge de votre enfant, la collectivité compétente en matière de restauration scolaire, celle qui l’organise et en fixe les prix, change. La cantine est donc de la responsabilité :

  • des communes dans les écoles primaires ;
  • des départements dans les collèges ;
  • des régions dans les lycées.

Des tarifs généralement dégressifs en primaire

Dans les écoles primaires, les communes appliquent généralement des tarifs dégressifs, en fonction du revenu imposable du foyer. Pour déterminer votre tranche de prix, elles s’appuient sur votre quotient familial, celui que calculent et utilisent également les Caisse d’allocations familiales (CAF) pour déterminer le niveau de vie d’un foyer par rapport au nombre de personnes qui le compose.

Des aides locales complémentaires peuvent s’ajouter pour les ménages les plus modestes, permettant une prise en charge partielle du coût de la cantine. Ces aides doivent généralement être demandées spécifiquement, par l’intermédiaire d’un dossier à remplir au moment de l’inscription de votre enfant.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Un fonds social dans les collèges et les lycées

Les tarifs dégressifs sont plus rares dans les collèges et les lycées. Les familles en difficultés peuvent en revanche avoir recours au fonds social pour les cantines. Chaque établissement prévoit, dans son budget, une réserve d’argent destinée à les épauler, en réglant tout ou partie des frais de cantine de leurs enfants mais aussi, par exemple, les coûts engendrés par un voyage scolaire.

Au collège et au lycée, les élèves issus de familles modestes peuvent aussi bénéficier de bourses, du montant desquelles sont déduits les frais de cantine.

A qui s’adresser ?

Vous souhaitez savoir si vous pouvez bénéficier d’une aide pour payer la cantine ? Le premier réflexe est de vous adresser à l’établissement où est inscrit votre enfant, via sa direction, son secrétariat ou son service d’assistance sociale s’il en a un. Autres interlocuteurs possibles : les mairies, si vos enfants sont scolarisés en primaire, ou les CAF.