En 2017, les loyers ont majoritairement baissé selon l’observatoire Clameur. Ils ont toutefois continué de grimper rapidement à Lille, Montpellier, Lyon et surtout à Nice.

-0,1%, voici le taux d’évolution des loyers au niveau national selon l’observatoire Clameur (1) en 2017. Cet observatoire mesure le niveau des loyers lors de la signature de nouveaux baux, donc lors d’une première location ou à la relocation d’un logement. Dans sa note conjoncturelle arrêtée à la fin novembre, Clameur souligne que « le marché locatif s’enfonce dans la récession ».

Ainsi, sur la période 2013-2017, les loyers n’ont progressé que de 0,2% par an en moyenne, moins rapidement que l’inflation (0,5%). « Le ralentissement est remarquable », appuie l’économiste Michel Mouillart, en introduction de cette note conjoncturelle, « puisque de 2007 à 2012, la hausse des loyers était de 1,6% par an, pour une inflation annuelle moyenne estimée à 1,7%. »

-1,9% à Marseille en 2017

En 2017, sur les 20 plus grandes villes françaises, les loyers ont baissé dans 7 villes et ont stagné dans 8 autres, en progressant moins vite que l’inflation. Les baisses les plus nettes ont été enregistrées à Marseille (-1,9%), Grenoble (-2%), Rennes (-3,7%) et Le Havre (-3,8%), sans que Clameur ne livre d’explication pour chacune d’entre elle.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Les hausses significatives se sont faites rares en 2017. L’augmentation la plus notable est celle des loyers niçois : ils progressent de 2,4% en 2017, après avoir déjà augmenté de 2,3% en 2016, et de 1,8% en moyenne sur l’ensemble de la période 2013-2017. Il s’agit, de loin, de la plus forte hausse sur le long terme. A Paris, les loyers n’ont ainsi augmenté « que » de 1,1% par an sur les quatre dernières années. Par ailleurs, à Lyon, Montpellier ou Nîmes, la hausse 2017 correspond plus à une accélération, puisque les loyers étaient déjà orientés à la hausse, mais pas dans les mêmes proportions.

Les 10 plus fortes hausses de loyers en 2017

  1. Nice : +2,4% (16,4 € le m2)
  2. Lyon : +2,3% (13,1 € le m2)
  3. Montpellier : +2% (14 € le m2)
  4. Nîmes : +2% (10,6 € le m2)
  5. Lille : +1,4% (13,9 € le m2)
  6. Paris : +1% (25,5 € le m2)
  7. Reims : +0,5% (11,9 € le m2)
  8. Nantes : +0,4% (12,3 € le m2)
  9. Strasbourg : +0,4% (12,5 € le m2)
  10. Toulouse : +0,3% (12,1 € le m2)

Source : Clameur, novembre 2017. Classement ne prenant en compte que les villes de plus de 148 000 habitants.

(1) « Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux ». Cet observatoire regroupe une trentaine d’enseignes immobilières, parmi lesquelles Century 21, Fnaim-Grand Paris, Foncia, Square Habitat, Crédit Foncier Immobilier, Groupama Immobilier, etc.