Les 25-35 ans sont-ils actifs dans la constitution d’un patrimoine ? Plus de la moitié des sondés affirment y penser mais en renvoyant cet objectif à plus tard selon un sondage Ifop-UFF.

Environ un tiers (34%) des « jeunes de 25 à 35 ans » affirment « être actifs dans la constitution de leur patrimoine », selon une étude de l’institut Ifop réalisée pour la société de gestion de patrimoine UFF (1). Les autres ? 56% des sondés y pensent mais remettent cet objectif à plus tard : « dans les 5 ou 10 ans ».

Reste à définir ce que cette population, membre de la « génération Y », appelle « avoir un patrimoine » : posséder des biens immobiliers en premier lieu (78%), « être riche » (15%) ou encore « détenir des actions » (8%). Or, comme le souligne l’UFF dans le communiqué accompagnant son étude, le fait d’épargner 200 euros par mois « permet déjà de poser les bases de la constitution d’un patrimoine », sans qu’il soit nécessaire d’investir en bourse ou dans l’immobilier. Les 25-35 ans affirmant avoir entamé la constitution d’un patrimoine sont donc de bons élèves, puisqu’ils mettent environ 250 euros de côté chaque mois à en croire ce sondage.

Investissez dans les PME françaises - 3 plateformes comparées

L’UFF pointe en outre les choix très prudents de cette génération. Les sondés « plébiscitent » le Livret A à 82%, alors que le PEL ou l’assurance-vie, des produits à visée patrimoniale, « intéressent moins d’un jeune sur deux ».

Conservateurs dans leur gestion bancaire

« Les jeunes de 25-35 ans se tournent vers le digital pour réaliser les opérations courantes de la gestion de patrimoine, tels que les actes administratifs (75%) ou de gestion (55%) », affirme l’UFF dans son communiqué. Toutefois, lorsqu’il s’agit de prendre des décisions plus « engageantes », ils préfèrent majoritairement (53%) « rencontrer un conseiller ».

(1) Enquête réalisée du 22 au 29 mai 2017 par l’Ifop pour l’Union Financière de France (UFF) auprès d’un échantillon de 800 personnes, représentatif de la population française âgée de 25 à 35 ans.