Pas de changement pour le barème kilométrique : les coefficients applicables en 2015 et 2016 restent valables en 2017 pour l’imposition des revenus perçus en 2016, vient d’expliquer le Bulletin officiel des Finances Publique-Impôts (BoFip).

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Pour mémoire, ce barème kilométrique sert à évaluer les frais de déplacement relatifs à l'utilisation d'un véhicule. Il est utile pour tous les bénéficiaires de traitements et salaires qui font le choix du régime des frais réels déductibles. Il se présente sous la forme d’un coefficient multiplicateur et varie selon la puissance du véhicule (exprimée en chevaux fiscaux) et le nombre de kilomètres effectués.

En l'absence d'inflation des prix des carburants sur 3 ans, ce barème kilométrique est stable pour la troisième année consécutive.

La même publication du Bofip concerne également les frais de repas qui peuvent également être déduits au titre des frais réels, dans le cas où le salarié « ne peut retourner prendre ses repas à son foyer en raison de ses horaires de travail ou de l'éloignement de son lieu de travail ». Ce barème là est légèrement revu à la hausse, le montant forfaitaire déductible passant de 4,70 euros en 2016 à 4,75 euros en 2017.