La Banque Postale et CNP Assurances ont annoncé le lancement d’un « support croissance » sur l’assurance-vie Cachemire 2.

Depuis septembre 2014, les assureurs peuvent intégrer dans leurs contrats un support euro-croissance, en alternative aux fonds en euros et supports en unités de compte. Les fonds euro-croissance, qui n’offrent une garantie en capital qu’à terme, au-delà de 8 ans ou plus, permettent en théorie d’obtenir une performance supérieure à celle d’un fonds en euros.

BNP Paribas Cardif, Generali, Crédit Agricole Assurances ou encore Aviva - via l’Afer - : les assureurs ayant lancé un tel support ne sont toutefois pas encore légion. CNP Assurances, qui a déjà inauguré ce support sur quelques contrats pour la Caisse d’Epargne, a annoncé la semaine passée intégrer un « support croissance » à l’assurance-vie haut de gamme de la Banque Postale, Cachemire 2. Le fonds croissance est basé sur le même principe que l’euro-croissance, le capital n'étant garanti qu'à hauteur de 80%.

Voir les différences entre croissance et euro-croissance

En lançant un fonds croissance et non un fonds euro-croissance, CNP et la Banque Postale choisissent la même option que Generali ou le Crédit Agricole. CNP et la Banque Postale ont en outre décidé de ne prévoir qu’une échéance de 12 ans sur ce support baptisé « Croissance 80-12 ans ». La garantie partielle et l’échéance lointaine doivent permettre à l’assureur de disposer d’une plus importante poche d’actifs risquée, et donc d’espérer des performances plus significatives.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Commercialisé depuis le 1er novembre dernier par les conseillers bancaires « les plus expérimentés », ce fonds Croissance 80-12 ans est uniquement disponible sur Cachemire 2 ou, comme précisé dans le communiqué, pour les clients « détenant un contrat GMO ou Ascendo par transfert vers Cachemire 2 avec maintien de leur antériorité fiscale ».