Le budget moyen que les Français comptent consacrer à Noël est en hausse de 1,5%, à 559 euros par foyer, selon un sondage (1). Mais la situation financière des ménages est très contrastée, et beaucoup constatent une dégradation par rapport à Noël dernier.

55% des sondés comptent ainsi se serrer la ceinture, avec moins de 200 euros de dépenses pour les cadeaux de Noël. Pire, un Français sur 10 environ fera l’impasse, faute d’argent.

Plus de 40% des Français estiment en effet que leur situation financière s’est dégradée depuis Noël dernier. Un sentiment qui touche particulièrement les ménages à faibles revenus (58% de ceux qui gagnent moins de 1.000 euros par mois), mais aussi 47% des classes moyennes (entre 2.000 et 3.500 euros de revenus mensuels), 50% des 25/49 ans et 51% des plus de 65 ans. Ce sentiment de moins bien est lié pour 68% des sondés à la hausse du coût de la vie, et pour 56% à la hausse des impôts et des taxes.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Contrairement aux Britanniques, qui n’hésitent pas à financer leurs dépenses de Noël à crédit, 3 Français sur 100 seulement envisagent un recours au crédit à la consommation. Une proportion, toutefois, qui monte à 10% chez les 24/34 ans, signe, selon Maël Bernier, porte-parole du courtier Meilleurtaux, que ce « type de financement devient (…) bel et bien une alternative pour pallier une insuffisance budgétaire et notamment pour les plus jeunes ».

(1) Sondage commandé par Meilleurtaux et réalisé par OpinionWay, en ligne, auprès d’un panel de 1.000 répondants sur un échantillon représentatif, du 25 au 27 octobre 2016.