Les salaires ont légèrement augmenté en France en 2014, selon les statistiques de l’Insee dévoilées hier. La moitié des Français gagnent plus de 1.783 euros nets mensuels, soit 11 euros de plus qu’en 2013.

En moyenne, les salariés du privé gagnent 2.957 euros bruts par mois, et 2.225 euros nets. Mais les salaires les plus élevés pèsent fortement sur cette moyenne, ce qui en fausse la lecture. Le salaire médian désigne lui le seuil entre les 50% des salariés français les mieux payés et les 50% les moins bien payés. En 2014, ce salaire net mensuel médian s’établit donc à 1.783 euros selon l’Insee, contre 1.772 euros en 2013 et 1.730 euros en 2012.

Que l’Insee prenne en compte ou non l’inflation, l’évolution est la même : les salaires nets ont augmenté de 2013 à 2014, de 1% en euros courants et de 0,5% en euros constants. Cette progression est principalement due à « l’évolution de la structure de la main-d’œuvre, notamment l’élévation tendancielle des qualifications », selon l’institut de la statistique.

La différence hommes-femmes s’amenuise lentement

Les inégalités ont toutefois plutôt tendance à se creuser à en croire l’Insee. Les 10% de salariés les moins bien payés voient leur revenu stagner, sous les 1.206 euros nets, quand les 10% les mieux payés sont au-dessus de 3.599 euros nets, décile en hausse de 1% en un an.

En revanche, « l’écart de salaire entre femmes et hommes continue de se réduire », affirme l’Insee. En 2014, le salaire net moyen des femmes est inférieur de 18,5% à celui des salariés masculins, contre 19% en 2013 ou 20,9% en 2008. Le salaire médian des hommes est ainsi de 1.893 euros en 2014, contre 1.636 euros pour les femmes. A « caractéristiques identiques », sur l’âge et le temps de travail notamment, « les femmes gagnent 9,6% de moins que leurs homologues masculins », précise l’Insee.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Dans le détail, le salaire net moyen des cadres est de 4.104 euros, celui des professions intermédiaires de 2.272 euros et celui des ouvriers de 1.702 euros. Les employés restent les moins bien lotis, à 1.631 euros en moyenne.