La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) vient de dévoiler ses chiffres-clés 2016, dont ceux consacrés aux moyens de paiement utilisées par les Français pour régler leur achats sur internet. La carte bancaire domine toujours nettement.

Au cours des six premiers mois de 2016, 8 e-consommateurs sur 10 ont eu recours à la carte bancaire au moins une fois. Inventée dans les années 1960 pour le monde du commerce physique, elle n’en domine pas moins des moyens de paiement beaucoup plus récents et conçus plus spécifiquement pour le web. Les portefeuilles en ligne, ou wallets, comme PayPal ou Paylib, sont utilisés par 42% des acheteurs. Même constat pour la carte bleue virtuelle à usage unique (16%) qui, il est vrai, n’est proposée que par quelques enseignes (le Crédit Mutuel, La Banque Postale, la Caisse d’Epargne, la Société Générale…). Elle dépasse néanmoins un autre moyen de paiement pourtant beaucoup plus universel mais encore très minoritaire, le prélèvement SEPA, utilisé par seulement 14% des acheteurs.

Lui aussi venu du vieux monde, le chèque cadeau a mieux réussi sa transformation numérique, utilisé par 28% des amateurs de shopping en ligne. Enfin, le moyen de paiement qui monte reste le 3x sans frais, apprécié par 15% des consommateurs internautes.

35,5 millions de e-consommateurs

En 2015, le e-commerce est resté une affaire florissante en France, s’approchant des 65 milliards d’euros de chiffres d’affaire (+14% par rapport par rapport à 2014) et les 835 millions de transactions (+19%). Sa part de marché, dans l’ensemble du commerce de détail, atteint désormais 7%.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

35,5 millions de Français (78,3% de la population internaute) achètent désormais en ligne, notamment sur Amazon, Cdiscount et la Fnac, les trois principales enseignes du secteur.