Le groupe Maif a annoncé ce mercredi des résultats 2015 en progression pour le chiffres d'affaires et le nombre de sociétaires, notamment grâce aux « premiers effets du plan stratégique 2015-2018 ».

Un chiffre d’affaires de 3,37 milliards d’euros, en hausse de 4,5%. Des fonds propres de 2,38 milliards d’euros, en hausse de 7,9%. Un bénéfice net de 173 millions d’euros, soit « l’un des plus hauts résultats économiques du groupe de ces 10 dernières années », même s'il recule de 10,7% en un an, comme la Maif l'a confirmé à l'AFP. Ce recul est toutefois dû à un mécanisme comptable. Très exactement, le mécanisme de retraitement des impôts différés et de la réserve de capitalisation vient rogner le résultat net 2015 de 23 millions d'euros, alors qu'il l'avait gonflé de 30 millions l'année précédente.

En omettant ce mécanisme comptable, l'assureur mutualiste qualifie donc 2015 d’année « exceptionnelle ». L’année 2015 est aussi la première du nouveau plan stratégique 2015-2018, présenté il y a tout juste un an. Ce plan vise notamment à faire de la Maif un « partenaire de référence de l’économie collaborative ».

Lire à ce propos : La Maif mise sur l'économie collaborative pour se différencier

Le groupe attribue aussi ces résultats positifs à la « fidélité » de ses sociétaires, et ce malgré l’entrée en vigueur, au 1er janvier 2015, de la possibilité de résilier un contrat d’assurance (automobile, habitation et assurances affinitaires) à tout moment dans le cadre de la loi Hamon. « L’entrée en vigueur de cette loi n’a pas eu un impact négatif sur le recrutement des sociétaires », affirme la Maif. « Le nombre de départs du groupe a même baissé de 3% par rapport à celui de 2014. » Sur le segment IARD (incendie, accidents et risques divers), la mutuelle compte désormais plus de 3 millions de sociétaires, « soit plus de 7 millions de personnes couvertes », ajoute la Maif.

Le président du groupe, Dominique Mahé, s’appuie sur ces résultats « très positifs » pour souligner qu’ils « confortent les choix opérés » et « encouragent à accélérer la transformation de la mutuelle à horizon 2018 ».

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Assurance-vie : 443.009 adhérents

Le chiffre d’affaires de l’activité vie du groupe a lui aussi progressé, à 703 millions d’euros contre 651 millions en 2014. Le nombre d’adhérents progresse à 443.009, soit une hausse de 6,7% en un an. La Maif se félicite par ailleurs d’une « collecte plus orientée vers les unités de compte (18% contre 7% en 2014) sur le contrat Assurance Vie Responsable et Solidaire ». Le fonds euros de cette assurance-vie multisupports a rapporté 2,75% en 2015, tout comme le monosupport Nouveau Cap, soit un rendement supérieur à la moyenne du marché, de 2,30%. Au total, l’encours d’assurance-vie géré par la filiale Parnasse-Maif s’élève désormais à 8,5 milliards d’euros.