Une majorité de Français ne pense pas pouvoir épargner lors des douze prochains mois. Dans le baromètre de la confiance des ménages de l’Insee, publié ce matin, les sondés expriment ainsi une inquiétude grandissante concernant les perspectives d’évolution de leur situation financière.

Parvenez-vous, actuellement, à mettre de l’argent de côté ? Une courte majorité de Français interrogés par l'Insee (1) répondent encore « oui » à cette question. L'indicateur mesurant la capacité d'épargne actuelle des Français a ainsi perdu 4 points en trois mois, passant de 10 à 6. En clair : en mars, les Français sont moins nombreux à mettre de l'argent de côté qu'à la fin 2015, mais une majorité continue tout de même d’épargner.

En revanche, lorsque l’institut de la statistique interroge les ménages sur leur capacité à épargner dans les « douze prochaines mois », le pessimisme est de mise. Depuis bientôt un an, une majorité de Français jugent qu’ils ne pourront plus économiser dans un futur proche. Et l’écart entre optimistes et pessimistes se creuse : le solde d'opinion était de -2 en septembre, il est de -10 en mars. Autrement dit, 55% des sondés ne pensent pas pouvoir mettre de l’argent de côté lors des prochains mois.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Pourtant, l'indicateur mesurant la situation financière des Français n’évolue pas, restant assez nettement en territoire négatif (-25). Cela n'empêche pas les ménages interrogés de voir l’avenir avec inquiétude : l’indicateur sondant les perspectives d’évolution du portefeuille du foyer est tombé à -14 en mars, contre -8 en janvier. Ainsi, plus de la moitié des Français estiment que leur situation va se dégrader en 2016.

(1) Pour son étude sur la confiance des ménages, l’Insee interroge chaque mois, par téléphone, 2.000 ménages en leur soumettant une série de questions. Pour chacune d'entre elles, l’Insee communique un solde d’opinion, en soustrayant le pourcentage de réponses négatives du pourcentage de réponses positives.