La collecte sur les plateformes françaises de financement participatif, ou « crowdfunding », a pratiquement doublé entre 2014 et 2015, passant de 152 millions à 296,8 millions d'euros, selon un communiqué publié vendredi.

Au total, 2,3 millions de Français ont soutenu un projet depuis le lancement des plateformes en 2008, dont un million qui l'ont fait pour la première fois en 2015, précise l'association Financement Participatif France, s'appuyant sur des données du cabinet de conseil CompinnoV.

Dans le détail, ce sont les plateformes de prêt (ou crowdlending) qui ont connu le plus fort dynamisme, avec une collecte passée de 88,4 millions d'euros en 2014 à 196,3 millions d'euros en 2015 (dont 31,6 millions d'euros pour le prêt rémunéré aux PME), soit une croissance de 122% pour l'ensemble du crowdlending en France. Du côté des plateformes d'investissement (ou crowdequity), elle a doublé, de 25,4 millions à 50,3 millions d'euros en 2015. Pour les dons, la collecte a grimpé de 38,2 millions en 2014 à 50,2 millions d'euros l'an passé.

Les retombées du cadre entré en vigueur en 2014

L'association Financement Participatif France, qui rassemble 140 membres du secteur, explique que cette performance est notamment due à la mise en place d'une règlementation spécifique pour le « crowdfunding » au 1er octobre 2014, qui a clarifié son fonctionnement pour les contributeurs.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Signe de bonne santé du secteur, le groupe spécialisé dans le financement participatif KissKissBankBank Technologies a annoncé avoir levé 5,3 millions d'euros pour soutenir son développement, ainsi que l'arrivée du fonds d'investissement de l'opérateur télécoms Orange à son capital.