Nettement moins accessible que chez les banques en ligne concurrentes ING Direct et Boursorama, la gestion sous mandat de Fortuneo Vie affiche toutefois des performances brutes élevées en 2015, et régulières sur les dernières années.

Côté fonds en euros, l’assurance-vie de Fortuneo apparaît toujours parmi les mieux-disants chez les banques en ligne, malgré des baisses de taux significatives. Gérés par Suravenir, filiale du Crédit Mutuel Arkéa (comme Fortuneo), les fonds Suravenir Rendement et Suravenir Opportunités servent respectivement 2,90% et 3,60% net de frais de gestion sur l’année 2015, contre 3,22% et 3,85% en 2014.

Si, sur la rémunération des fonds euros, Fortuneo Vie se distingue des deux autres « gros » contrats en ligne, Boursorama Vie et ING Direct Vie, cette assurance-vie ne dispose pas de l’argument « gestion pilotée accessible au plus grand nombre ». Actuellement disponible à partir de 1.000 euros chez ING Direct et Boursorama, la gestion sous mandat réclame un ticket d’entrée de 30.000 euros du côté de la banque aux couleurs vertes.

De 4,27% à 8,09% brut en 2015

Autre particularité de la gestion sous mandat Fortuneo Vie, opérée par Federal Finance, autre filiale de Crédit Mutuel Arkéa : des frais allant de 10% à 15% de la performance semestrielle du contrat, uniquement si elle est positive. La banque en ligne ne communique ainsi que des rendements bruts, alors que les banques en ligne concurrentes annoncent des taux net de frais de gestion. Difficile, donc, de comparer les performances.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 10 contrats comparés

Sur l’année 2015, Fortuneo Vie affiche toutefois des rendements bruts plutôt élevés, et relativement réguliers sur les quatre dernières années, même si les profils les plus risqués ont sans surprise vu leur rendement s’éroder, en particulier en 2014 :

  • 4,27% pour le mandat « modéré » sur l'année 2015, avec une allocation d’actifs allant de 0 à 40% sur les actions, et de 60% à 100% sur des fonds monétaires et obligataires. Les rendements s'avèrent très réguliers sur ce profil : 4,91% en 2012, 5,98% en 2013 et 3,88% en 2014.
  • 6,04% sur le profil « équilibré » (30% à 70% sur la « part actions », 30% à 70% sur la « part monétaire et obligataire »). La performance remonte donc légèrement puisqu'elle était tombée à 4,28% en 2014, après être grimpée à 9,39% en 2012 et 7,87% en 2013.
  • 8,09% pour la gestion « dynamique » (60% à 95% sur la « part actions »). Sur ce profil, les performances ont connu plus de soubresauts : 12,21% en 2012, 9,83% en 2013 et 5,52% en 2014.