Selon une étude mondiale dévoilée par MasterCard, plus d’un tiers des consommateurs ont déjà abandonné un achat en ligne à cause d’un problème de mot de passe. Et plus de la moitié d’entre eux attendent une solution alternative mieux sécurisée et plus pratique.

Jusqu'à 80 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

« Aujourd’hui, les gens effectuent leurs achats sur toutes sortes d’appareils et attendent des dernières technologies qu’elles simplifient et sécurisent leurs transactions » constate Ajay Bhalla, président d’Entreprise Security Solutions pour MasterCard, dans un communiqué. Malgré l’essor du e-commerce, les solutions d’authentification et de paiement en ligne restent encore très imparfaites, notamment parce qu’elles se basent, pour l’essentiel, sur l’usage de mots de passe.

La gestion de ces derniers est en effet une source de tracas pour les consommateurs. D’après l’étude Nostat (1), les consommateurs possèdent en moyenne 10 comptes protégés par des mots de passe, dont 8 sont saisis quotidiennement. 84% des personnes interrogées ont déjà oublié l’un d’entre eux. Conséquence : ils doivent à chaque fois consacrer 11 minutes en moyenne pour le reconfigurer. Certains, du coup, cèdent à la facilité et choisissent d’utiliser un même mot de passe pour tous leurs comptes. Une pratique extrêmement imprudente mais courante, puisqu’elle concerne 40% des sondés.

Ces chiffres ont été dévoilés à l’occasion de la présentation par MasterCard de Identity Check, une nouvelle solution d’authentification pour les achats en ligne, qui remplace le mot de passe par l’usage combiné de la biométrie (grâce aux empreintes digitales) et de codes à usage unique reçus par SMS. La solution est actuellement à l’essai aux Pays-Bas et aux Etats-Unis. Elle sera déployée outre-Atlantique courant 2016, puis à travers le monde en 2017.

(1) Sondage réalisé par Nostat du 13 au 21 août 2015 auprès de 10.000 consommateurs de 17 marchés cibles en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Afrique, Australie et Asie Pacifique.