En ce début 2015, le baromètre de LPI-SeLoger et le courtier Ace Crédit sont en désaccord sur l'évolution des prix de l'immobilier, l'un pariant sur une remontée et l'autre sur une baisse. En revanche, ils s’accordent sur un point : le marché de l’immobilier est en train de se ressaisir.

En 2014, les prix des biens immobiliers ont reculé de 1,4% pour les maisons et de 0,8% pour les appartements dans l’ancien, et de 1% pour les maisons et appartements dans le neuf, selon le baromètre LPI-SeLoger du mois de février 2015. Son porte-parole, l'économiste Michel Mouillard, souligne néanmoins que « les prix [...] ont progressé de 1,8% au cours des trois derniers mois », ce qui « n’est pas habituel pour un début d’année ». Il chiffre cette progression des prix à 0,5% pour les appartements, et jusqu’à 4% pour les maisons. Le baromètre pronostique même une remontée des prix en 2015. « Sur un marché dont la reprise va s’amplifier avec l’arrivée du printemps, les prix vont se tendre progressivement dans les prochains mois, mais doucement et sans risque de dérapage. »

Le courtier Ace Crédit ne partage pas vraiment l’avis de SeLoger sur les prix de l’immobilier. En effet, s’appuyant sur l’indice Notaires-Insee, il rappelle dans un communiqué que les notaires anticipent un recul des prix de 3,8% sur un an, à fin avril 2015.

Taux : des niveaux planchers « jamais vus »

Les deux professionnels s’accordent en revanche sur une reprise du marché immobilier en 2015, grâce notamment à la baisse continue des taux de crédit immobilier. Lesquels « atteignent désormais des niveaux planchers jamais vus » selon Ace Crédit, avec des scores exceptionnels de 1,95% sur 20 ans, « et même 1,40% sur 10 ans », et « ne devraient pas remonter au cours de cette année ».

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Le courtier estime ainsi que « depuis la baisse historique des taux de crédits, le niveau élevé des prix constituait le seul point bloquant qui empêchait le marché de l’immobilier de se fluidifier ». Avant de poursuivre : « Il est aujourd’hui réaliste de penser que la baisse des prix […] va relancer l’immobilier de façon significative. » De son côté, le baromètre LPI-SeLoger assure aussi que la réaffirmation des soutiens publics, comme l’ouverture du PTZ à l’ancien, devrait « permettre au marché de se ressaisir pleinement ».

Une reprise qui semble déjà s'amorcer, tout au moins au niveau des résultats d’Ace Crédit : en janvier 2015, le chiffre d’affaires du courtier a progressé de 18% par rapport à janvier 2014 et le nombre de dossiers réalisés enregistre une hausse de 12%.