La quasi totalité des clients de banques françaises utilisent les services internet et mobile de leur banque pour consulter leurs comptes. Pour les autres opérations, à l’exception des virements internes, la banque en ligne peine à séduire le grand public.

Le Journal du Net a publié la semaine passée les résultats d’une étude réalisée par l’institut d’études du même groupe, CCM Benchmark, sur l’usage des Français concernant la banque en ligne. Ce sondage (1) ne s’intéresse pas uniquement aux banques 100% numériques mais aussi aux espaces clients web et mobile des grands réseaux, du CIC à la Caisse d’Epargne en passant par La Banque Postale.

Plus de 96% des clients interrogés affirment avoir consulté au moins une fois leurs comptes sur internet et au moins une fois sur smartphone ou tablette lors des six derniers mois. En revanche, seul un autre type d’opération a été réalisé sur ces canaux par une majorité de sondés : le virement interne, c’est-à-dire un virement entre deux comptes du même client dans la même banque, par exemple du compte courant vers un livret d’épargne. 67% des personnes interrogées ont réalisé au moins un virement interne sur internet lors des six derniers mois, 51% sur mobile.

Seulement 1% de souscriptions sur mobile

Pour les virements externes, cette proportion tombe à 41% sur internet, 27% sur smartphone et tablette. Les outils mobiles ont ensuite été utilisés pour contacter un conseiller ou pour consulter des informations sur un produit bancaire (11% des sondés), pour obtenir des informations pratiques (9%), pour gérer et classer ses dépenses (8%). Seulement 1% des clients interrogés ont souscrit à un produit bancaire ou d’assurance sur mobile lors des six derniers mois.

Cette proportion grimpe à 21% sur internet, principalement pour des ouvertures de produits d’épargne (CEL, PEL, LDD, etc.) et de comptes courants. Face au mobile, le web dispose pour l'heure d'un avantage : le fait de permettre d'effectuer certaines opérations pratiques comme éditer ou imprimer un RIB (réalisé par 42% des sondés sur internet lors des 6 derniers mois), commander un chéquier (20%) et télécharger un extrait de compte (19%).

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

L’étude évoque aussi les banques tout en ligne, comme Boursorama et ING Direct, qui attirent avant tout par leurs frais bancaires réduits et le fait de pouvoir réaliser toutes les opérations à distance. Les clients de banques en ligne interrogés privilégient toutefois pour l’heure la multi-bancarisation puisque 56% d’entre eux n’envisagent pas encore de faire de leur compte en banque 100% en ligne leur compte principal.

(1) CCM Benchmark a basé son étude sur une enquête réalisée auprès de 1.989 clients français « membres du panel CCM Benchmark » - qui n’indique pas si la règle des quotas a été respectée. Cette enquête a été complétée par une analyse « en profondeur » des sites web des banques par CCM Benchmark.