L’indice de l’Insee mesurant « l’opportunité d’épargne » des ménages français a perdu 3 points en août 2014, 8 depuis le début de l’année.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Cet indicateur de l’Insee redescend ainsi sous sa moyenne de long terme, c’est-à-dire celle correspondant à la période 1987-2013. Cet indice n’était plus tombé sous cette barre depuis le début de l’année 2012.

Paradoxalement, si les sondés (1) estiment que ce n'est pas le moment de mettre de l'argent de côté, ils affirment dans cette même étude qu'ils auraient la possiblité d'épargner. En effet, l’indice de « capacité d'épargne actuelle » augmente d’un point, tout comme l’indicateur mesurant la « capacité d’épargne future ».

Bref, en août, mettre de l'argent de côté n'est pas une priorité, à l’heure où la confiance et la situation financière des Français stagnent à un bas niveau. Et l’heure n’est pas non plus aux achats importants (-1 point). Car les Français interrogés voient d’un mauvais œil leur situation financière future, dont l’indice perd deux points en août pour se situer 16 points en dessous de sa moyenne de long terme. Pessimistes quant à la situation économique du pays, les Français paraissent aujourd'hui privilégier les achats nécessaires à court terme.

(1) L’Insee interroge mensuellement environ 2.000 ménages par téléphone. Si l’Institut national de la statistique et des études économiques présente son étude comme un sondage d’opinion, les données communiquées sont des indices, censés permettre de mesurer des évolutions, et ne correspondent donc pas à un pourcentage de Français répondant à une question précise.