Le taux d'épargne des Français a atteint 15,9% de leur revenu brut disponible à la fin du premier trimestre, un plus haut depuis 2009, selon le dernier baromètre de la Banque de France.

Parmi les placements, l'assurance-vie capte une part croissante de l'épargne financière, suivie de l'épargne contractuelle de type PEL ou PEP, note la Banque de France dans un rapport publié fin juillet.

Avec un taux d'épargne de près de 16% du revenu disponible, contre 14,7% au dernier trimestre 2013, les Français talonnent les Allemands, champions de l'épargne en Europe, selon le baromètre. Dans les autres grands pays de la zone euro, le taux d'épargne s'est stabilisé au premier trimestre en Allemagne et en Italie et a baissé en Espagne. Au Royaume-Uni, il a progressé, mais reste en dessous de 6% du revenu disponible.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Au passage, le patrimoine financier brut des Français atteint de nouveaux sommets, au delà des 4.000 milliards d'euros. La Banque de France évalue ainsi ce patrimoine à 4.075 milliards d'euro sur le premier trimestre 2014, contre 3.986 milliards en 2013 et 3.801 milliards en 2012.

Pour en savoir plus, lire notre analyse de ce baromètre : PEL et Assurance-vie attirent l'épargne des Français sur le premier semestre 2014