Après avoir commercialisé, début 2014, Soon, une offre bancaire conçue pour les jeunes, Axa Banque continue à s’intéresser à ce segment de clientèle à travers une étude sur leur rapport à l’argent et des actions d’éducation financière.

Menée par TNS Sofres, l’étude (1) s’intéresse au rapport qu’entretiennent les 16–24 ans à l’argent, et brasse un grand nombre de sujets. On y apprend notamment qu’un jeune sur 7 a déjà un prêt bancaire en cours, automobile ou étudiant dans la majorité des cas. En matière de moyens de paiement, ils plébiscitent très largement la carte bancaire et les espèces, alors que le paiement sans contact reste encore très marginal (cité par 1% des interrogés). Le chèque est également peu utilisé, encore moins que le paiement en ligne.

Autre constat : les jeunes sont peu à l’aise pour parler d’argent avec un banquier. Ils préfèrent pour cela se tourner vers leurs parents (cités 7 fois sur 10), même une fois qu’ils sont entrés dans la vie active. Ce sont aussi les parents qui, dans la grande majorité des cas (70%), leur ont appris à gérer leur argent. Mais près d’un quart d’entre eux n’ont reçu aucune éducation financière. Six jeunes sur 10 estiment par ailleurs devoir « faire attention » à l’argent, sans pour autant en manquer. Ils sont un quart (24%), par contre, à avoir régulièrement des problèmes de ce côté, voire à afficher de réelles difficultés pour s’en sortir. Une proportion qui monte à 53% chez les jeunes actifs inoccupés.

Conséquence : contrairement à l’image d’Epinal du jeune insouciant et dépensier, ils sont en général très prudents dans leurs dépenses. Au moment du sondage, 84% d’entre eux savaient, approximativement ou très précisément, combien il leur restait à dépenser sur leur budget mensuel. Et 81% déclarent faire leurs comptes au moins une fois par mois (15% tous les jours). Pour gérer leurs comptes justement, ils utilisent majoritairement l’appli de leur banque, web ou mobile. Mais le papier est loin d’être marginal : 34% consultent également leurs relevés papier, et 29% tiennent un cahier de comptes. Le zéro papier, c’est pourtant le parti pris par Axa Banque pour concevoir Soon.

Lire par ailleurs : Soon, le nouveau compte bancaire d’Axa Banque, est-il vraiment révolutionnaire ?

Une BD pour les 9–11 ans

Que trouve-t-on du côté du programme d’accompagnement ? Axa Banque participe tout d’abord à un dispositif appelé « Coaching Budget », en partenariat avec des associations. Des collaborateurs de la banque proposent ainsi à des jeunes en difficulté de les aider à gérer leur budget, à travers des entretiens téléphoniques réguliers.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

La banque édite également un guide pratique pour prévenir la fraude bancaire : comment s’assurer qu’un site est sûr ? Comment choisir ses mots de passe ? Comment stocker ses données personnelles ? L’étude déjà citée montrent en effet que les jeunes sont assez peu sensibilisés à ces questions. Enfin, Axa Banque propose, pour les 9–11 ans, des livrets pédagogiques sous forme de BD, La Famille Kash, axés sur l’éducation financière.

(1) Etude menée en ligne, du 17 au 27 janvier 2014, auprès d’un échantillon de 1.010 individus âgés de 16 à 24 ans, selon la méthode de quotas.