En parallèle de l’annonce de ses résultats financiers 2013, Le Conservateur, groupe mutualiste spécialisé dans la gestion patrimoniale qui fête cette année ses 170 ans, a présenté son nouveau logo et un site internet dépoussiéré.

Le 10 janvier dernier, Le Conservateur avait dévoilé les performances 2013 des fonds en euros de ses contrats Hélios Sélection (3,75%) et Arep Multisupport (3,50%). La semaine passée, le groupe mutualiste est allé plus loin en détaillant l’ensemble de ses résultats, à commencer par le rendement du fonds euros de ses deux contrats retraite : le PERP a ainsi rapporté 4,10% (1) en 2013, et le contrat Madelin, baptisé MIP Retraite Sélection, 3,75%. Ces deux taux sont stables par rapport à 2012.

Au 31 décembre 2013, le fonds euros du Conservateur était composé très majoritairement d’obligations privées (69,2%). Les obligations d’Etat représentaient 14% de l’actif, les actions 8,2%, les liquidités 4,1% et l’immobilier 4,5%. A la même date, l’encours géré par le groupe atteignait 6,5 milliards d’euros. Il a doublé en 10 ans, et progressé de 600 millions d’euros sur la dernière année.

Le groupe a également dévoilé les performances financières de ses principaux OPCVM proposés dans le cadre de leurs contrats multisupports. La palme du rendement revient à Conservateur Unisic, une SICAV conçue pour suivre les variations de l’EuroStoxx 300 et qui a profité de la très bonne tenue des bourses européennes en 2013. Viennent ensuite, par ordre de performance, Intervalor (16,29%), Altivalor (8,83%), Arevalor (8,07%), Oblivalor (5,71%) et Pluvalor (3,31%).

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

Enfin, Le Conservateur en a profité pour dévoiler sa nouvelle communication. La vénérable institution, qui fête cette année ses 170 ans, a modifié son logo et son slogan, et remis son site internet au goût du jour. Elle va également s’offrir une campagne de pub TV, diffusée notamment sur les chaînes d’information en continu.

(1) Taux net de frais et hors prélèvements sociaux