HSBC France, qui se présente comme une « banque de particuliers et de gestion de patrimoine », a lancé début janvier une campagne de publicité dans les médias, presse et internet, visant à casser les a priori sur la gestion patrimoniale. Objectif : convaincre une clientèle jeune et active de souscrire à HSBC Premier ou à son offre de services moyenne gamme Advance.

« La fortune commence par une ou deux pièces… (avec ou sans terrasse) » ; « Nous sommes bien placés pour parler avec vous de patrimoine (même si vous n’en avez pas encore). » Voici le type de slogans que diffuse HSBC dans les médias depuis le 4 janvier 2014. Cette campagne fournit aussi des arguments plus concrets. Sous la mention « Chez nous, votre réussite est un objectif, pas une condition », la banque britannique souligne dans l'une de ses publicités qu’en 2013, 50% de ses nouveaux clients « avaient moins de 35 ans ».

Cette nouvelle campagne, imaginée par l’agence publicitaire Saatchi & Saatchi, tente de faire passer le message que « la gestion de patrimoine concerne tout le monde », tout en positionnant HSBC « comme la banque patrimoniale de référence » selon un communiqué de la banque britannique. « Grâce à des accroches s'appuyant sur une mécanique originale et des expressions du langage commun, nous souhaitons illustrer les préoccupations réelles de nos clients », appuie dans ce même communiqué Frank Leprou, directeur marketing de la banque de particuliers et de gestion de patrimoine de HSBC France.

Des conditions de ressources ou de patrimoine

Les publicités en question renvoient notamment vers un site web (1) où la filiale française de la banque britannique met en avant les mêmes slogans ainsi que les services proposés à ses clients : expertise patrimoniale, accompagnement personnalisé, implantation internationale et possibilité de contacter des conseillers à distance ou sur des plages horaires élargies. Cette page web incite ensuite les visiteurs à découvrir les offres Premier et Advance, qui comportent une assistance à la gestion de patrimoine pour la première ou du « conseil » personnalisé par la seconde.

Compte pour enfant/ado : notre comparatif des offres sans risque

Malgré cette communication grand public, les offres Premier et Advance d’HSBC restent cloisonnées. Pour accéder à Premier, l’offre haut de gamme, il faut domicilier chez HSBC des revenus d’un montant supérieur ou égal à 4.500 euros par mois pour un ou une célibataire et de 6.000 euros pour un couple, ou confier d’amblée un patrimoine de 75.000 euros à la banque. La gamme de services HSBC Advance se veut plus accessible mais reste soumise à conditions : 30.000 euros d’« avoirs + crédits » ou un revenu mensuel de 2.500 euros (3.500 pour un couple) (2).

Barclays sur LCI pendant un an

Cette stratégie axée sur la gestion de patrimoine fait notamment écho à la campagne de la filiale française d’une autre banque britannique. Depuis l’automne 2013, Barclays est partenaire officiel de l’émission boursière « Cotations » sur LCI, et ce pour une durée d’un an. Dans un communiqué diffusé le 19 novembre dernier, Valérie Sauteret, directrice de la communication de Barclays Bank France, affirmait que « ce partenariat s’inscrit parfaitement dans le positionnement de [son établissement] en rappelant notre capacité à guider et à conseiller la clientèle aisée dans tous ses choix patrimoniaux ».

(1) www.hsbc.fr/rdv-reussites

(2) Un dernier critère est pris en compte, la détention d’une carte Visa Premier, d’une Mastercard Gold ou d’une formule HSBC Hexagone.