D’après Finansol, les Français détiennent depuis la fin de l’année 2012 plus d’un million de produits de placements solidaires. Huit sur dix sont des produits d’épargne salariale. L’association vise toujours le 1% solidaire, et demande pour cela des déclinaisons solidaires du Livret A et de l’assurance-vie.

Créée en 1995, l’association Finansol a pour objet de promouvoir l’épargne et la finance solidaires. Elle édite notamment un guide des placements dédié et délivre un label destiné à distinguer les produits solidaires aux yeux du grand public. Un sacerdoce, tant cette forme d’épargne, qui consiste à reverser une partie de ces intérêts au profit d’associations et d’entreprises à forte utilité sociale, reste méconnue. Ainsi, selon les propres chiffres de Finansol, l’épargne solidaire représentait 0,12% des encours d’épargne des Français fin 2012.

L’association, malgré tout, poursuit son activisme. Dans un communiqué, elle vient ainsi d’annoncer que le cap du millionième produit d’épargne solidaire souscrit avait été dépassé fin 2012. « Une première étape », estime l’association, dont l’objectif reste de faire passer à 1% la part de l’épargne solidaire dans le patrimoine financier des Français d’ici une quinzaine d’années. « Dépasser le million de souscriptions révèle l’ampleur prise par la finance solidaire », commente Sophie des Mazery, directrice de Finansol, dans le communiqué. « De plus en plus d’épargnants cherchent à concilier sens et rentabilité pour leur placements. Ils trouvent une réponse dans l’épargne solidaire : rentabilité sociale et financière sont les deux principes qui animent la finance solidaire. »

Déclinaison solidaire de l’assurance-vie et du Livret A

Pour parvenir à cet objectif du 1%, Finansol milite pour la « déclinaison solidaire de tous les produits d’épargne ». « L’assurance-vie qui représente 40% du patrimoine financier des ménages a un rôle majeur à jouer pour atteindre le 1% solidaire », argumente Sophie des Mazery. « Mais la démocratisation de l’épargne solidaire passera également par l’émergence d’un placement grand public disponible aux guichets de toutes les banques. A cet égard, la popularité des livrets d’épargne réglementée (63 millions de Livrets A et 24 millions de Livrets Développement Durable) nous incite à proposer la possibilité pour les épargnants de rendre leur livret solidaire. »

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Car dans l’immédiat, l’épargne solidaire reste largement portée par les produits à destination des salariés. Sur ce total d’un million de souscriptions (1,018 million pour être précis), plus de 80% sont des produits d’épargne salariale, Plan épargne entreprise (PEE) ou Plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO). L’épargne bancaire (les livrets d’épargne de partage notamment) ne représente que 10% de ce marché. Les 9% restant sont des produits commercialisés par des entreprises solidaires, sous forme de parts, de dépôts à terme ou d’obligations.