La campagne 2013 de l’impôt sur le revenu, qui s’est achevée mardi dernier pour les contribuables résidant en France (1), a été marquée par une nouvelle progression des déclarations en ligne.

En 2012, 12,8 millions de contribuables avaient privilégié Internet pour déclarer leur revenus. Cette année, ils sont plus de 13,5 millions, selon un communiqué du ministère des Finances. Soit une augmentation de près de 6% en un an, comparable à celle constatée en 2012. Ce sont désormais plus du tiers des 36,4 millions de foyers fiscaux français qui ont abandonné la traditionnelle déclaration papier.

Comme en 2012 également, 10% environ de ces téléclarants ont eu recours aux modalités simplifiées. Dans le cas où le contribuable n’a rien à ajouter à la déclaration pré-remplie par l’administration fiscale, il peut en effet désormais la valider sur son smartphone, ou en trois clics sur le site des impôts.

Un accès simplifié

Pour Bercy, « ce résultat traduit le succès de la campagne du gouvernement dans le développement des procédures numériques, qui proposent aux usagers des services plus accessibles et répondant mieux à leurs attentes, dans le cadre de la démarche globale de modernisation de l’action publique ».

Parmi les nouveautés introduites cette année, l’administration fiscale a notamment simplifié l’accès à la télédéclaration en permettant l’usage d’un mot de passe unique, contre deux auparavant. Pour la première fois, elle permet également la dématérialisation de l’ensemble de la séquence, déclaration, réception de l’avis d’imposition et paiement.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

(1) Pour les non-résidents, la limite est repoussée au lundi 17 juin à minuit pour les contribuables résidant en Europe, dans les pays du littoral méditerranéen, en Amérique du Nord et en Afrique, et au 1er juillet pour ceux des autres pays.