Les déclarations papier de l’impôt sur le revenu doivent être envoyées à l’administration fiscale avant le 27 mai minuit. Comme chaque année, les contribuables qui optent pour la déclaration de revenus sur internet bénéficient d’un délai supplémentaire. Il ne reste donc plus que quelques jours pour vérifier et modifier, si nécessaire, votre déclaration.

Personne n’échappera à ce casse-tête annuel : la déclaration d’impôt sur le revenu. Pour les revenus de l’année 2012, la déclaration est à envoyer à l’administration fiscale avant lundi prochain, si le déclarant opte pour la déclaration papier. Les contribuables qui optent pour la déclaration de revenus sur internet bénéficient d’un délai supplémentaire allant d’une à deux semaines selon les départements. Dans les départements numérotés 1 à 19, les internautes ont jusqu’au lundi 3 juin à minuit pour valider leur déclaration, jusqu’au vendredi 7 juin minuit pour les départements 20 à 49 (y compris la Corse) et jusqu’au mardi 11 juin minuit pour les départements 50 à 974.

Une déclaration préremplie à compléter

Sur les plus de 36 millions de foyers fiscaux que compte la France, l’année dernière 12,8 millions de contribuables ont choisi de déclarer leurs revenus par internet. Ils ont même été deux millions à choisir de ne plus recevoir l’exemplaire papier de leur déclaration de revenus.

Sur internet, comme sur papier, les déclarations sont préremplies : elles comprennent la situation de famille et les principaux revenus déclarés à la Direction générale des finances publiques (DGFiP) par les employeurs, les organismes sociaux ou Pôle Emploi, les caisses de retraite et les établissements financiers.

Avant de valider ou signer la déclaration, le contribuable doit vérifier le montant de ces revenus préremplis et le corriger si nécessaire, une erreur de la DGFiP étant toujours possible. En outre, les contribuables doivent indiquer eux-mêmes certains revenus. En effet, les revenus fonciers, les revenus non salariaux (commerçants, artisans, entrepreneurs individuels, professions libérales, agriculteurs) et les plus-values de cession de valeurs mobilières et gains assimilés ne sont pas inscrits dans les déclarations préremplies.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

De la même façon, tout ce qui peut réduire le montant de l’impôt n’est pas indiqué par l’administration fiscale. Ainsi les frais réels, les charges déductibles (pensions alimentaires, frais de scolarité, dons aux associations, etc.) et les abattements spécifiques liés à certaines professions (marins pêcheurs, assistantes maternelles, apprentis, etc.) doivent être ajoutés par le contribuable. Toutefois, pour la première fois cette année, déclarants et télédéclarants n’ont plus besoin de joindre les justificatifs ouvrant droit à déduction, réduction ou crédit d’impôt.

Des permanences gratuites pour vous aider

En cas d’oubli ou d’erreur, le contribuable peut demander à modifier sa déclaration ultérieurement mais la démarche sera plus complexe. Dès réception de son avis d’impôt, il devra faire une réclamation pour obtenir un dégrèvement. Cette réclamation peut se faire soit directement en ligne à partir de son espace personnel, soit par courrier. Le mieux étant bien sûr de remplir une déclaration de revenus correcte dès le premier envoi.

Les particuliers peuvent se faire accompagner pour compléter leur déclaration : la DGFiP répond aux questions des contribuables au Centre des Impôts, par mail, par téléphone et sur les réseaux sociaux. De nombreuses municipalités organisent également des permanences gratuites au sein des mairies et annexes.