Eric Woerth, ministre du Budget, a assuré lundi 21 avril sur France 2, que le gouvernement ne procéderait pas à des hausses d'impôt, même si la croissance ralentissait.

Protégez votre compagnon grâce à notre comparateur d'assurances animaux

« S'il y a moins de croissance, il faut bien évidemment adapter nos budgets sur 2009, sur 2010, c'est ce que nous faisons, on est des gens plutôt réalistes. Ca ne veut surtout pas dire d'augmentation d'impôts, parce que si dans un moment plus difficile sur le plan international et sur le plan de la croissance vous vous mettez à ponctionner les contribuables encore plus, alors vous faites effondrer le reste de croissance », a-t-il estimé.

Le ministre a ajouté qu'il fallait tout faire pour « développer la croissance, mais  par la réforme ».

Eric Woerth a réaffirmé que la croissance en 2008 serait comprise entre 1,7% et 2%.

« J'ai l'impression que les chiffres des 1er et 2ème trimestres nous permettront d'atteindre cet objectif. Il faut à la fois avoir des prévisions réalistes, c'est le cas, et afficher un peu de volontarisme », a ajouté le ministre du Budget.