Depuis ce matin, fumer coûte plus cher. Un arrêté du ministère du Budget, publié samedi dernier au Journal officiel, officialise en effet la hausse de 6 % sur le prix du tabac, soit un surcoût de 30 centimes par paquet de 20 cigarettes.

Concrètement, cette hausse situe le prix moyen du paquet de 20 cigarettes blondes en France métropolitaine à 5,60 euros. Les marques les moins chères affichent désormais un prix de 5,40 centimes. Quant aux paquets de tabac à rouler, ils augmentent généralement de 40 centimes d’euros.

Quelques exemples de prix homologués par l'arrêté du ministère du Budget : 

  • Camel (paquet de 20), de 5,50 à 5,80 euros
  • Chesterfield (paquet de 20), de 5,10 à 5,40 euros
  • Fortuna (paquet de 20), de 5,10 à 5,40 euros
  • Gauloises Blondes (paquet de 20), de 5,10 à 5,40 euros
  • Lucky Strike (paquet de 20), de 5,10 à 5,40 euros
  • Marlboro (paquet de 20), de 5,60 à 5,90 euros
  • Philip Morris (paquet de 20), de 5,50 à 5,80 euros
  • Vogue (paquet de 20), de 5,60 à 5,90 euros
  • Winfield (paquet de 20), de 5,10 à 5,40 euros
  • Winston (paquet de 20) de 5,10 à 5,40 euros
  • Drum (paquet de 40 grammes), de 6,65 à 7,20 euros
  • Interval (paquet de 40 grammes), de 6,65 à 7,20 euros
Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

La hausse précédente, également de 6%, datait du 9 novembre 2009. Elle n’avait eu qu’un impact modéré sur la consommation de tabac. Le Baromètre santé 2010 de l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) a en effet constaté récemment une augmentation du nombre de fumeurs, en particulier chez les femmes entre 45 et 64 ans. C’est, d’après l’Inpes, la première fois que ce phénomène se produit depuis la Loi Evin de lutte contre le tabagisme, qui date de 1991. D’où l’agacement des associations anti-tabac, qui considère que cette hausse de 6% est trop modérée pour avoir un impact significatif sur la consommation.