Selon les chiffres publiés par l’Insee, la consommation des ménages français a progressé de 1,5% en septembre par rapport à août. Une hausse largement due aux bons chiffres des ventes de voitures (+11,2%).

Le volume des achats d’automobile n’avait pourtant cessé de baisser depuis le début d’année, après un pic en décembre 2009. Le repli progressif du dispositif de la prime à la casse (passée de 1000 à 700 euros le 1er janvier 2010, puis à 500 euros le 1er juillet) y était, semble-t-il, pour beaucoup.

Pourquoi alors ce retournement de tendance ? Selon la ministre de l’économie, Christine Lagarde, il faut y voir « les conséquences favorables des créations d’emploi enregistrées depuis six mois (…). » Une explication qui ne convainc pas l’ensemble des analystes, dont certains anticipent un retour dans le rouge dès le mois d’octobre.

Record pour le textile

Qu’en est-il des autres biens durables ? En septembre, les dépenses en équipement du logement sont restées stables par rapport à août. L’électronique grand public (les téléviseurs notamment, en période de basculement vers le tout-numérique) a renoué avec la croissance, tandis que les achats de meubles se sont tassés. Globalement, les achats de biens durables ont progressé sur un an d’1,6%, et d’1% au troisième trimestre par rapport au deuxième.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Progression également pour les volumes de vente de textile et de cuir. La hausse est mesurée sur le mois (+0,2%) mais beaucoup plus sensible sur le trimestre (+4,5%). Selon l’Insee, « il faut remonter au quatrième trimestre  1987 pour retrouver une telle progression trimestrielle ». Toutefois, ce record est largement lié au calendrier des soldes, qui ont débuté plus tardivement cette année.