Les prix à la consommation ont légèrement augmenté au mois d’avril, avec une hausse de 0,3%, affichant une variation sur un an de +1,7%, selon les données publiées par l’INSEE ce mercredi. Les prix de l'énergie sont particulièrement à la hausse.

Après avoir augmenté de 0,5% au mois de mars, l’inflation est de nouveau en hausse et s’accroit de 0,3% hors tabac. Corrigé des variations saisonnières, l’IPC augmente de 0,1% avec une augmentation de 1,7% sur un an.

La forte hausse des prix de l’énergie (+2,7% en avril, + 12,9% sur un an) est un des facteurs déterminants de cette nouvelle progression observée en avril. Ainsi, les prix des carburants augmentent de 2,3%, ceux des combustibles liquides de 3,9% et le prix du gaz en ville progresse même de 9,7% sur le mois. Sur un an, les prix des carburants se sont envolés avec une hausse de 17,9%.

Alimentation, habillement et services : légèrement plus chers en avril

Les prix des produits alimentaires augmentent légèrement en avril (+0,4%), avec notamment les produits frais toujours plus chers (+2,7% en avril, 7,3% sur un an). Le coût des autres denrées alimentaires restent plutôt stables au mois d’avril.

Du côté des services, l’INSEE note une légère hausse (+0,1%). Avec les vacances scolaires de printemps, les prix des hébergements de vacances, des voyages touristiques et des services récréatifs repartent à la hausse. En revanche les prix des transports aériens diminuent de 2,8%, du fait d’une baisse de tarifs consenties sur les destinations européennes (- 8,2% sur un an).

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Par ailleurs, avec la fin des soldes, les prix de l’habillement et des chaussures remontent (+0,6% en avril). Il en est de même pour les meubles (+0,7%), la parfumerie et les produits de beauté (+1%) ou encore les prix des pièces de rechange et accessoires pour véhicules (+0,6%).

Globalement, les prix des produits manufacturés diminuent sensiblement au mois d’avril (-0,1%), notamment ceux des médicaments (-0,8%) et des voitures neuves (-1,5%) qui bénéficient encore de promotions.